2 min de lecture Disparition

Affaire Steve : "Le comportement des forces de l'ordre n'est pas acceptable", dit Julien Dray

INVITÉ RTL - Le conseiller régional d'Île-de-France, membre du bureau national du Parti socialiste, trouve "dommageable" "le déni de ce qui s'est passé, la volonté de trouver des explications qui n'ont aucun sens".

L'invite´ de RTL - Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Affaire Steve : "le comportement des forces de l'ordre n'est pas acceptable" selon Julien Dray Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Jérôme Florin
Jérôme Florin édité par Paul Turban

"Je crois qu'il y a une grande émotion dans le pays. Il y a une prise de conscience que depuis quelques mois, il y a des dérapages. On s'est refusé à employer le terme de violences policières, mais malheureusement, c'est cela." Julien Dray, membre du bureau national du Parti socialiste et conseiller régional d'Île-de-France invité de RTL, fustige le comportement des forces de l'ordre lors de la disparition et la mort de Steve. 

"Dans la gestion du maintien de l’ordre, qui n’est pas une chose facile, il se passe des choses inacceptables dans notre pays, a expliqué Julien Dray. Et notamment à Nantes, ce soir-là, évidemment les décisions qui ont été prises par les responsables des forces de l'ordre et le comportement des forces de l'ordre ne sont pas acceptables. Et c'est très grave, car c'est un jeune homme qui est mort."

"Ce qui est encore plus énervant, et agaçant, et irritant, et dommageable pour le rapport de la population à la police, c’est le déni de ce qui s'est passé, la volonté de trouver des explications qui n'avaient aucun sens, comme les propos pour le moins ridicules du ministre de l'Intérieur, ajoute le socialiste. Il suffit de regarder les images sur Internet pour voir qu’il y a une corrélation entre l’intervention et la mort de ce jeune homme."

"Des mauvaises habitudes se sont installées"

Quand l'IGPN, la police des polices nie qu'il y ait eu des charges, pour Julien, les vidéos sont sans appel, "il y a des charges. On voit bien les policiers avancer. Ils ne sont pas en train de courir, mais on les voient avancer. Ils avancent avec des chiens qui aboient, la nuit, il est 3 heures du matin. Ils n’ont pas fait un 100 mètres, mais les vidéos montrent qu’ils avancent, fortement. Il y a des interventions brutales sur des individus."
 
 Vous avez en permanence la volonté de criminaliser les mouvements sociaux comme des mouvements de jeunes."

À lire aussi
Le tueur en série Michel Fourniret "ne nie pas" son implication dans l'affaire Estelle Mouzin. justice
Disparition d'Estelle Mouzin : l'alibi de Michel Fourniret contredit par son ex-femme

Le socialiste n'hésite pas à mettre en cause les forces de l'ordre : "Des mauvaises habitudes se sont installées ces derniers mois. On a laissé les esprits les plus échauffés de la police prendre le dessus sur ce qui devrait être un commandement raisonnable et l'utilisation proportionnée de la force quand il y a besoin".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Disparition Police Julien Dray
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants