1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. 2019, une année faste pour Marine Le Pen, estime Pauline de Saint-Rémy
2 min de lecture

2019, une année faste pour Marine Le Pen, estime Pauline de Saint-Rémy

ÉDITO - L'année 2019 restera celle où Marine Le Pen a relevé la tête politiquement, selon Pauline de Saint-Rémy. La présidente du Rassemblement national est au plus haut dans les sondages après son succès aux élections européennes en mai dernier.

Marine Le Pen au Parlement européen, le 13 juin 2019 à Bruxelles
Marine Le Pen au Parlement européen, le 13 juin 2019 à Bruxelles
Crédit : Aris Oikonomou / AFP
2019, une année faste pour Marine Le Pen, estime Pauline de Saint-Rémy
00:03:49
2019, une année faste pour Marine Le Pen, estime Pauline de Saint-Rémy
00:03:49
Pauline De Saint-Rémy - édité par Benoît Collet

2019 restera comme l'année où Marine Le Pen a relevé la tête. Deux ans et demi après l'humiliation du débat de l'entre deux tours face à Emmanuel Macron, la présidente du Rassemblement national (RN) est désormais à son plus haut niveau dans les sondages

Début 2019, alors que la crise des "gilets jaunes" bat son plein, Marine Le Pen a clairement choisi son camp. À la différence de certains de ses rivaux, elle prend soin de ne pas se laisser entraîner dans les dérives du mouvement et se démarque rapidement des activistes d'extrême-gauche.

Dès le début de l'année 2019, elle sillonne la France pour les élections européennes aux côtés de sa jeune tête de liste, Jordan Bardella. Un nouveau visage en politique qui a beaucoup de succès auprès des militants RN, grâce à sa bonne connaissance des classiques du parti, qu'il sait adapter à l'air du temps. "Vous d'abord", lance-t-il aux gilets jaunes lors d'un meeting au Thor, dans le Vaucluse. 

Au RN, on voit dans la crise sociale une lame de fond qui paralyse le pays, la même qui a porté au pouvoir les populistes aux États-Unis ou en Italie. Dans l'espoir de crever le plafond de verre en France, Marine Le Pen poursuit son entreprise de dédiabolisation. Elle annonce en janvier un ralliement de poids : l'ancien ministre sarkozyste Les Républicains (LR), Thierry Mariani

Tentative de front commun avec Matteo Salvini

À lire aussi

Aux élections européennes, Marine Le Pen assume de jouer la revanche de la présidentielle. Son objectif est de battre Macron. Ce sera chose faite le 26 mai 2019 au soir. La liste RN arrive en tête et engrange une victoire historique en nombre de voix : plus de 5 millions. Seule ombre au tableau, Marine Le Pen échoue à faire naître un rassemblement populiste à l'échelle européenne, malgré un meeting commun avec Matteo Salvini à Milan.

Sur le front intérieur, l'horizon s'est éclairci. Les affaires judiciaires toujours en cours sur le financement des campagnes du parti et sur ses assistants au Parlement européen ne semblent pas atteindre Marine Le Pen ou très peu. Au mois de novembre, le Journal du Dimanche rejouait le second tour de la présidentielle dans un sondage. Marine Le Pen y était créditée de 45% face à Emmanuel Macron. Soit 12 points de plus qu'en 2017.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/