1 min de lecture Météo

Canicule : pourquoi pic de chaleur rime avec pic de pollution

ÉCLAIRAGE - Pic de chaleur et pic de pollution sont souvent concomitants. L'ozone, la particule en cause, se forme en effet à la chaleur.

Une panneau indique une pollution de l'air près de Rennes (illustration)
Une panneau indique une pollution de l'air près de Rennes (illustration) Crédit : DAMIEN MEYER / AFP
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

L'Île-de-France va connaître un nouveau pic de pollution à l'ozone à partir de ce mercredi 5 août, annonce Airparif. Partout en France, quand le mercure grimpe, le taux de pollution monte avec lui. L'ozone, la particule mise en cause, se forme en effet sous l'effet de la chaleur.

L'ozone, sous la forme O3, est un polluant dit "secondaire", explique Airparif. Autrement dit, il n'est pas directement émis, il se forme dans l'atmosphère par réaction chimique, à partir de polluants primaires. Les premiers sont les oxydes d'azote (NOx), particules dues principalement au trafic routier. Les seconds sont les composés organiques volatils (COV) produits par l'industrie, les peintures et les solvants, le trafic routier, mais aussi les végétaux

Or, pour que la réaction chimique ait lieu dans l'atmosphère, il faut des UV, un fort ensoleillement, de fortes chaleurs et peu de vent. Autrement dit, les périodes caniculaires sont un contexte idéal. C'est pourquoi pics de chaleur et pics de pollution sont concomitants l'été.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Météo Canicule Pollution
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants