2 min de lecture Faits divers

Prise d’otages au Havre : ce que l'on sait du profil du suspect

ÉCLAIRAGE - Un homme a retenu en otage sept employés d'une banque havraise ce jeudi 6 août en fin de journée. Il est connu pour des antécédents judiciaires et psychiatriques.

Des voitures de police sont stationnées devant une banque du Havre (Seine-Maritime) alors qu'une prise d'otage est en cours ce jeudi 6 août
Des voitures de police sont stationnées devant une banque du Havre (Seine-Maritime) alors qu'une prise d'otage est en cours ce jeudi 6 août Crédit : Sameer Al-DOUMY / AFP
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

Une prise d'otages a eu lieu ce jeudi 6 août dans une banque du Havre (Seine-Maritime). Sept employés ont été retenus pendant plusieurs heures dans l'agence de la BRED située en centre-ville. Après négociation avec les hommes du Raid, l'homme a fini par se rendre alors qu'il ne retenait plus qu'un otage. Il portait un drapeau de l'Arabie Saoudite sur le dos, selon un témoin

Dans une déclaration vidéo, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a expliqué que le preneur d'otages, un homme de 34 ans, "est connu des services du ministère de l'Intérieur, de la Justice et de la Santé pour des faits de délinquance de droit commun que je qualifierais de graves, assortis de différentes condamnations.

"Il était également connu pour des antécédents psychiatriques et était enfin connu au titre de la radicalisation par la préfecture de Seine-Maritime et le renseignement territorial qui le suivaient", a aussi déclaré le ministre. Le procureur de la République du Havre, François Gosselin, a complété en évoquant "un passé psychiatrique assez lourd".

Le preneur d'otage est fiché au Traitement d'antécédents judiciaires (TAJ) pour enlèvement, séquestration et port d'arme. Il a agi "seul". En 2013, il avait pris en otage quatre personnes d'une agence bancaire CIC de Paris avant de se rendre. Il portait une arme de poing et une grenade lacrymogène. Il réclamait un logement social pour lui et son fils.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Otages Le Havre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants