1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les infos de 6h - Conducteur tué par un policier : il reste "encore beaucoup de zones d'ombre", concède un syndicaliste
2 min de lecture

Les infos de 6h - Conducteur tué par un policier : il reste "encore beaucoup de zones d'ombre", concède un syndicaliste

Samedi 26 mars, un policier a tiré sur un conducteur qui refusait d'obtempérer, selon la version donnée par le fonctionnaire après les faits. Connu des services de polices, l'homme est mort sur place.

L'écusson de la Police nationale
L'écusson de la Police nationale
Crédit : AFP
Le journal RTL de 6h du 28 mars 2022
00:11:29
Les infos de 6h - Conducteur tué : "encore beaucoup de zones d'ombre", concède un syndicaliste
00:11:29
Micro générique Switch 795x530
Guillemette Franquet - édité par Benoît Leroy

Deuxième nuit de violences en Seine-Saint-Denis. Un bus a été incendié dans la nuit de dimanche à lundi à Aulnay-sous-Bois. Des dégradations qui font suite à la mort, samedi, d'un habitant de Sevran connu des services de police. Celui-ci a été touché par le tir d'un policier alors qu'il était au volant d'une camionnette volée.

Le policer, lui, a été hospitalisé en état de choc. Il n'a pas encore pu être entendu par ses collègues chargés de l'enquête. L'IGPN, la police des polices, a été saisie. Mathieu Valet, porte-parole du syndicat indépendant des commissaires de police est revenu sur le déroulé des faits au micro de RTL. "Il y a un conducteur qui est dans un véhicule volé, avec des colis volés et qui a fait un refus d'obtempérer", commence-t-il par rappeler. 

Selon le représentant syndical, "les policiers le prennent alors en charge". "Un collègue arrive à le bloquer en mettant le pied à terre. Mais, la personne qui conduit le véhicule va le percuter et prendre la fuite", raconte-t-il en s'appuyant sur les premières déclarations faites par le fonctionnaire de police à la suite du drame. 

"Pour défendre sa vie, le policier a utilisé son arme à feu, mais on n'a pas tous les tenants et les aboutissants", concède Mathieu Valet sur RTL. "Je ne sais pas à quel moment le tir se fait, s'il a été percuté réellement. Il y a beaucoup de zones d'ombre encore", rappelle le représentant. Des zones d'ombre que les investigations lancées samedi devront dissiper. "Le policier est très choqué, c'est pour cela qu'il y a eu une hospitalisation, pour ces raisons-là principalement", tient à souligner Mathieu Valet. 

À écouter également dans ce journal

À lire aussi

Formule 1 - Max Verstappen s'est brillamment imposé ce dimanche 27 mars lors du 2e Grand Prix de la saison 2022. Parti en 4ᵉ position au volant de sa Red Bull, le Néerlandais s’est imposé devant les deux Ferrari de Charles Leclerc et de Carlos Sainz.

Ukraine - Il s'agit d'un point essentiel, au cœur des négociations avec la Russie pour mettre fin au conflit. La question de la "neutralité" de l'Ukraine est "étudiée en profondeur", a assuré ce dimanche 27 mars le président ukrainien Volodymyr Zelensky dans une interview à des médias russes.

Corse - Deux rassemblements devant des casernes près de Bastia et Ajaccio ont dégénéré dimanche soir. Les manifestants à l'appel des militants indépendantistes reprochent aux forces de l'ordre d'avoir chanté la Marseillaise lors des obsèques d'Yvan Colonna vendredi. C'est ce que semble montrer une vidéo tournée au sein d'un cantonnement.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/