1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Seine-Saint-Denis : un policier mis en examen dans une affaire de trafic de voitures volées
1 min de lecture

Seine-Saint-Denis : un policier mis en examen dans une affaire de trafic de voitures volées

Un policier en poste en Seine-Saint-Denis est soupçonné d'avoir supprimé du Fichier des véhicules volés, des voitures retrouvées pour les proposer à un réseau de trafiquants. Il a été placé sous contrôle judiciaire.

L'écusson de la Police nationale
L'écusson de la Police nationale
Crédit : AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Soupçonné d'avoir participé à une vaste affaire de corruption et de trafic de voitures volées, un policier en poste en Seine-Saint-Denis a été mis en examen pour "association de malfaiteurs", "blanchiment aggravé" et "modification frauduleuse du fichier de police", rapporte samedi 19 mars le parquet de Bobigny.

À l'issue de quatre jours de garde à vue, le fonctionnaire affecté au commissariat de Saint-Ouen a été placé sous contrôle judiciaire, vendredi soir, avec l'interdiction d'exercer une activité de police, a précisé le procureur de Bobigny, Éric Mathais. 

Ce dernier est soupçonné d'avoir supprimé du Fichier des véhicules volés (Foves), des véhicules retrouvés, sans avertir leurs propriétaires, pour les proposer moyennant une commission à un réseau de trafiquants chargé de les maquiller et les revendre, selon une source proche de l'enquête. Une soixantaine de véhicules sont concernés pour un préjudice avoisinant le million d'euros, a-t-on précisé de même source, confirmant une information du Parisien.

13 personnes placées en garde à vue

Au total, 13 personnes, dont deux policiers, avaient été placées en garde à vue mardi. Les interpellations avaient été menées par l'IGPN, la "police des polices", et l'Office central de lutte contre le crime organisé (OCLCO) sur commission rogatoire d'une juge d'instruction de Bobigny.

À écouter aussi

La garde à vue du second policier, en poste à Paris, a été levée vendredi après-midi sans poursuite. Parmi les interpellés, quatre autres ont été mis en examen pour "association de malfaiteurs" et "aucun n'a été incarcéré", a précisé le parquet de Bobigny.

Les policiers ont également mené un vaste coup de filet dans le réseau des trafiquants de voitures présumés, procédant à 11 interpellations dans les agglomérations de Marseille, Orléans, Toulouse et Perpignan.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.