1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les infos de 18h - Féminicide à Mérignac : "Elle vivait l'enfer", témoigne une voisine de la victime
2 min de lecture

Les infos de 18h - Féminicide à Mérignac : "Elle vivait l'enfer", témoigne une voisine de la victime

Shaynez avait 31 ans. Cette mère de famille a été brûlée vive par son mari, mardi 4 mai à Mérignac. Déjà connu des services de police, l'ex-conjoint a été interpellé.

Mérignac en Gironde
Mérignac en Gironde
Crédit : Idé
Les infos de 18h - Féminicide à Mérignac : "Elle vivait l'enfer", témoigne une voisine
12:40
Le journal RTL de 18h du 05 mai 2021
12:39
Denis Granjou - édité par Marie Gingault

Shaynez avait 31 ans, elle a été brulée vive par son mari à Mérignac, en Gironde. Mère de trois enfants, elle a vécu un calvaire mardi après-midi. L'ex-conjoint, déjà connu des services de police, avait été condamné à de la prison pour violences conjugales. Il a été interpellé.

D'après les premiers éléments de l'enquête, Mounir B était armé d'un fusil de calibre 12 et d'un pistolet à gaz. Il a d'abord mis le feu au pavillon où vivait son ex-compagne, l'obligeant à sortir dans la rue. À cet instant, il l'a vise et la blesse à la jambe. Shaynez est tombée au sol, et l'homme s'est alors saisi d'un bidon d'essence avant de l'asperger et de la brûler vive. Mounir B s'est ensuite enfui à pied, avant d'être rattrapé par les hommes de la BAC. 

Pour les habitants, ce drame était malheureusement prévisible : "Elle vivait l'enfer, c'est une femme qui a vraiment souffert", rapporte une voisine. "Il était très violent, c'était un mec très spécial, il n'y avait que lui qui comptait", témoigne un autre habitant. "Elle nous a dit plusieurs fois, elle n'a pas arrêté de nous le dire. Elle le savait qu'un jour elle mourrait comme ça", confie encore un autre. "Elle a déposé plainte, elle nous disait toujours 'si je meurs, essayez de protéger mes enfants', on n'a pas pu la protéger", regrette une voisine. 

Ce mercredi soir, tout le quartier est encore sous le choc, la mairie de Mérignac a mis en place une cellule d'assistance psychologique. Les habitants ont pour leur part prévu de se retrouver pour se recueillir et rendre hommage à Shaymez. Le collectif #NousToutes  décompte 39 féminicides en France depuis le début de l'année 2021. 90 avaient été officiellement recensés en 2020 et 146 en 2019. 

À écouter également dans ce journal :

À lire aussi

Automobile - Le coronavirus a créé une pénurie mondiale de puces électroniques. D'après Stellantis, qui regroupe Peugeot-Citröen et Fiat-Chrysler, cette pénurie, qui pourrait durer jusqu'en 2022, a empêché la production de 190.000 véhicules. 

Maltraitance animale - L'association L214 épingle un abattoir de porc, fournisseur d'Intermarché, à Briec dans le Finistère. Sur les images, des animaux tués à la sortie du camion, électrocutés à la chaine, certains à moitié paralysés. 

International - Le porte-parole Gabriel Attal confirme l'enlèvement d'un journaliste au Mali. Olivier Dubois, collaborateur de plusieurs médias, parle lui-même de son kidnapping dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/