1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Journaliste français enlevé au Sahel : ce que l'on sait
1 min de lecture

Journaliste français enlevé au Sahel : ce que l'on sait

Une vidéo du journaliste Olivier Dubois, correspondant pour Libération, a été publié sur les réseaux sociaux ce mercredi 5 mai.

Capture de la vidéo d'Olivier Dubois, journaliste français enlevé au Mali.
Capture de la vidéo d'Olivier Dubois, journaliste français enlevé au Mali.
Crédit : social media / AFP
Journaliste français enlevé au Sahel : ce que l'on sait
01:19
micro générique
La rédaction de RTL
Animateur

Un journaliste français affirme avoir été pris en otage par un groupe jihadiste au Mali. Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, Olivier Dubois demande à la France de faire tout ce qui est en son pouvoir pour le libérer. Pour l'instant, le Quai d'Orsay confirme seulement sa disparition. Il aurait été enlevé début avril et se trouverait entre les mains d'un groupe terroriste, le GSIM, le groupe de soutien à l'islam et aux musulmans.
 
C'est une courte vidéo de 21 secondes qui a commencé à circuler massivement à l'aube de mercredi 5 mai sur les réseaux sociaux. Olivier Dubois correspondant notamment du journal Libération apparaît vêtu d'un boubou clair, la barbe soigneusement taillée, il est assis sous une toile de tente et affirme avoir été enlevé par le GSIM, principale coalition terroriste au Sahel.
 
Olivier Dubois est installé au Mali depuis six ans. C'est un journaliste expérimenté habitué des sujets sensibles, notamment ceux liés au terrorisme. Début avril, il avait rendez-vous avec un cadre jihadiste dans la ville de Gao, au nord du Mali, c'est à ce moment qu'il aurait été piégé par ses contacts et qu'il aurait disparu.
 
Depuis, ses proches et les autorités françaises avaient décidé de ne pas ébruiter la nouvelle pour tenter de retrouver sa trace. Avec la diffusion de cette vidéo, l'enlèvement est désormais officiel.  C'est le même groupe qui avait kidnappé Sophie Pétronin, libérée en octobre dernier, et qui détient toujours au moins cinq autres otages occidentaux quelque part au Sahel.

La rédaction vous recommande
Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/