1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les actualités de 6h30 - "Gilets jaunes" : 5 interpellations dans le train après des vols à Paris
2 min de lecture

Les actualités de 6h30 - "Gilets jaunes" : 5 interpellations dans le train après des vols à Paris

Une fois dans le train de retour chez eux, cinq personnes se sont vantées d'avoir volé des objets sur les Champs-Élysées. Un autre passager a alerté la police.

La boutique Nespresso a également été prise pour cible, lors de l'acte 18 des "gilets jaunes"
La boutique Nespresso a également été prise pour cible, lors de l'acte 18 des "gilets jaunes"
Crédit : Tristan D. / RTL
"Gilets jaunes" : après des vols à Paris, 5 personnes interpellées à Orléans
07:11
Les actualités de 6h30 - "Gilets jaunes" : après des vols à Paris, 5 personnes interpellées à Orléans
07:06
Jérôme Florin - édité par

Samedi 16 mars, 80 enseignes ont été incendiées ou cassées sur les Champs-Élysées à Paris en marge des manifestations de "gilets jaunes". Et certains en ont profité pour se servir, comme ces cinq personnes arrêtées près d'Orléans après leur virée parisienne, raconte La République du Centre.

Après la manifestation, ils ont pris le train à la gare d'Austerlitz, pour rentrer chez eux à Montluçon. Une fois assis, ils se vantent d'avoir dérobé des objets sur les Champs-Élysées. Quelques arrêts plus loin, un passager entend tout et décide de prévenir la police. 

En gare des Aubrais-Orléans, les 5 "gilets jaunes" sont interpellés. Les policiers d'Orléans découvrent un butin d'environ 1.000 euros. Il y a des machines à café Nespresso, des vêtements de marque, et un collier Swarovski. Des boutiques qui ont toutes été pillées plus tôt dans la journée de samedi. 

Les 4 hommes et la femme ont été placés en garde-à-vue et ont expliqué avoir trouvé ces objets par terre. Ils doivent être jugés le 3 juin prochain pour recel. 

À écouter également dans ce journal

À lire aussi

"Gilets jaunes" - D'après le ministre de l'Intérieur, 1.500 militants ultra violents auraient infiltré le défilé des manifestants samedi 16 mars. Mais que risquent les manifestants qui n'ont pas cassé mais juste regardé, voire même profité du spectacle en prenant des photos ou des selfies devant les boutiques incendiées ?

Algérie - Ils étaient encore des milliers à manifester hier partout en France. Les Algériens ne relâchent pas la pression sur Abdelaziz BouteflikaIl y avait 9.000 personnes dimanche 17 mars à Paris et 1.000 à Marseille.

Faits divers - À Lyon, tout a commencé par une insulte. Et les choses ont très vite dégénéré entre un couple de femmes homosexuelles et un groupe de filles, qui s'est montré très violent.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/