5 min de lecture Gilets jaunes

"Gilets jaunes" : 32.000 manifestants en France, des scènes de chaos à Paris

MINUTE PAR MINUTE - Boutiques pillées, jets de pavés sur les forces de l'ordre, incendies "délibérés"... La mobilisation des "gilets jaunes" a été marquée par un regain de violences à Paris samedi 16 mars.

>
"Gilets jaunes" : des violences éclatent à Paris Crédit Image : Thomas SAMSON / AFP | Crédit Média : M6info | Date :
Léa Stassinet
Léa Stassinet
et Martin Planques

De premiers heurts ont éclaté entre membres des forces de l'ordre et manifestants ce samedi 16 mars sur les Champs-Élysées. Pour ce 18e samedi de manifestations consécutif, les "gilets jaunes" avaient annoncé un "regain de mobilisation", l'intitulant même "l'ultimatum", dont Paris serait l'épicentre, même si d'autres actions étaient prévues en province notamment à Bordeaux, Lyon ou encore Montpellier. 

Au total, quelque 32.300 personnes ont manifesté dans toute la France dont 10.000 à Paris, à l'occasion de cet acte 18, selon des chiffres du ministère de l'Intérieur régulièrement contestés par les participants. Sur Facebook, les "gilets jaunes" ont évoqué la présence de 230.766 manifestants dans les rues.

Mais ce nouveau samedi de contestation a surtout été marqué par un regain des violences. Tout au long de la journée, des scènes d'affrontements ont éclaté sur le haut des Champs-Élysées où plusieurs commerces et restaurants comme le célèbre Fouquet's ont été incendiés, vandalisés, ou pillés.

Dans ce contexte, Emmanuel Macron a écourté son séjour au ski pour participer à une réunion dans la cellule de crise du ministère de l'Intérieur. Le chef de l'État a affirmé vouloir prendre rapidement "des décisions fortes, complémentaires" pour que les violences qui ont émaillé l'acte 18 des "gilets jaunes" "n'adviennent plus".

Revivez la journée de mobilisation

À lire aussi
La permanence d'Adrien Morenas à Carpentras, 2018 faits divers
Carpentras : la permanence d'un député LaREM vandalisée par un mystérieux "GJ"

23h16 - Après avoir écourté son séjour dans les Pyrénées, Emmanuel Macron a affirmé vouloir prendre "des décisions fortes, complémentaires" pour que ces violences "n'adviennent plus", lors d'un point de situation à la cellule de crise du ministère de l'Intérieur. "Beaucoup de choses ont été faites depuis novembre mais très clairement, la journée d'aujourd'hui montre que sur ces sujets-là et ces cas-là, nous n'y sommes pas", a ajouté le chef de l'État, estimant que "tous ceux qui étaient là se sont rendus complices" du saccage des Champs-Élysées.

22h20 - Christophe Castaner a remercié des membres des forces de l'ordre au pied de l'Arc de Triomphe, après une journée de violences à Paris.

22h09 - Dans la soirée, le bilan des interpellations est monté à 237 personnes dont 144 se trouvaient en garde à vue à 21h.

21h52 - Dans les régions, 2.000 "gilets jaunes" ont manifesté à Montpellier, 800 à Marseille, et ils restaient mobilisés à Bordeaux. A Toulouse, autre place forte des "gilets jaunes", plusieurs milliers de personnes ont défilé avec des heurts sporadiques aux forces de l'ordre.

21h00 - Vers 20h, le bilan des interpellations à Paris est monté à 237 personnes et 64 placées en garde à vue.

20h20 - Emmanuel Macron rejoindra à la cellule de crise au ministère de l'Intérieur vers 22h30, annonce l'Élysée.

20h04 - En début de soirée, quelques centaines de personnes ont quitté le secteur des Champs-Elysées et remontaient rapidement les grands boulevards vers la place de la République incendiant poubelles et véhicules sur leur passage notamment des scooters. Devant les Halles, une voiture de police a été incendiée.

19h36 - Selon les derniers chiffres communiqués par le ministère de l'Intérieur, 32.300 manifestants étaient mobilisés dans toute la France.

19h20 - Après une journée de violences dans Paris, Emmanuel Macron a décidé  d'écourter son séjour à la Mongie (Pyrénées) et rentre à l'Élysée, a indiqué la présidence.

19h13 - Peu avant 19h, le bilan des interpellations est montée à 192 personnes et 64 placées en garde à vue.

18h41 - Une agence bancaire a été saccagée et des accrochages entre manifestants et forces de l'ordre ont eu lieu samedi en fin d'après-midi à Bordeaux lors de la manifestation des "gilets jaunes" où la mobilisation dans ce bastion du mouvement semblait plus faible que d'habitude.

18h26 - Aux alentours de 17h le Fouquet's, restaurant huppé qui avait déjà été pillé dans la matinée, a vu son auvent brièvement incendié et des feux ont débuté devant les boutiques Longchamp et Foot Locker ainsi que le restaurant Léon de Bruxelles, aux cris de "révolution!".

17h28 - Plusieurs commerces sont en flammes sur les Champs-Élysées, dont le célèbre restaurant Le Fouquet's. 

17h08 - Le Premier ministre s'est exprimé après avoir remercié les forces de l'ordre notamment pour condamner les violences qui ont émaillé la mobilisation des "gilets jaunes" à Paris. "C'est inacceptable", a affirmé Édouard Philippe en expliquant "ressentir une immense colère". Il a aussi visé "ceux qui excusent et encouragent" en les désignant comme "complices".

16h52 -  Édouard Philippe et Christophe Castaner sont sur les Champs-Elysées pour remercier les forces de l'ordre après les violences qui ont eu lieu à Paris lors de ce 18e acte.

16h31 - Samedi dernier à la même heure, les manifestants étaient 7.000 sur l'ensemble du pays, dont 2.800 dans la capitale, selon des chiffres de la place Beauvau.

16h11 - 14.500 personnes étaient mobilisées dans toute la France à 14 heures, selon des chiffres du ministère de l'Intérieur.

15h40 - La préfecture de police de Paris a recensé 10.000 manifestants dans la capitale ce samedi. 5.000 gendarmes et policiers sont déployés.

14h52 - En milieu d'après-midi, les forces de l'ordre avaient procédé à 82 interpellations. 

14h21 - 11 personnes ont été légèrement blessés dans l'incendie d'un immeuble situé boulevard Roosevelt. "Deux personnes ont été sauvées des flammes. Une femme et son bébé étaient coincés au deuxième étage", ont indiqué les pompiers à l'AFP. Le feu est parti d'une banque, au rez-de-chaussée. 

"Les pompiers de Paris et nos forces de l'ordre viennent de procéder à l'évacuation de tous les habitants d'un immeuble, délibérément incendié. Le feu est maîtrisé. Les individus qui ont commis cet acte ne sont ni des manifestants, ni des casseurs : ce sont des assassins", a dénoncé sur Twitter le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner.  

13h51 - La préfecture de police de Paris évoque désormais 64 interpellations.

Le restaurant Le Fouquet's sur les Champs-Élysées incendié, samedi 16 mars 2019 Crédits : Zakaria ABDELKAFI / AFP | Date : 16/03/2019
16 >
Le restaurant Le Fouquet's sur les Champs-Élysées incendié, samedi 16 mars 2019 Crédits : Zakaria ABDELKAFI / AFP | Date : 16/03/2019
Des heurts d'une très grande violence sur les Champs-Élysées, en marge des "gilets jaunes", samedi 16 mars 2019 Crédits : Zakaria ABDELKAFI / AFP | Date : 16/03/2019
Premières violences sur les Champs-Élysées, samedi 16 mars 2019 Date : 16/03/2019
Un "gilets jaunes", sur les Champs-Élysées, samedi 16 mars 2019 Crédits : Alain JOCARD / AFP | Date : 16/03/2019
Le Fouquet's saccagé en marge du cortège des "gilets jaunes", samedi 16 mars 2019 Crédits : Thomas SAMSON / AFP | Date : 16/03/2019
Début des hostilités sur les Champs-Élysées entre "gilets jaunes" et forces de l'ordre, samedi 16 mars 2019 Crédits : Alain JOCARD / AFP | Date : 16/03/2019
000_1EP3T6 Date : 16/03/2019
Des magasins pillés et saccagés sur les Champs-Élysées, samedi 16 mars 2019 Crédits : Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP | Date : 16/03/2019
Un kiosque incendié sur les Champs-Élysées, samedi 16 mars 2019 Date : 16/03/2019
Des manifestants "ultras" cachés derrières des barricades sur les Champs-Élysées, samedi 16 mars 2019 Crédits : Zakaria ABDELKAFI / AFP | Date : 16/03/2019
Banderoles et fumigènes lors de la manifestation des "gilets jaunes", samedi 16 mars 2019 Crédits : Thomas SAMSON / AFP | Date : 16/03/2019
Les "gilets jaunes" sur les champs-Élysées, samedi 16 mars 2019 Crédits : Thomas SAMSON / AFP | Date : 16/03/2019
Des policiers devant une vitrine de magasin saccagé sur les Champs-Élysées, samedi 16 mars 2019 Crédits : Alain JOCARD / AFP | Date : 16/03/2019
Des projectiles, donc des trotinettes, lancés vers les forces de l'ordre, samedi 16 mars 2019 Crédits : Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP | Date : 16/03/2019
Un manifestant lance un projectile sur un fourgon des forces de l'ordre, samedi 16 mars 2019 Crédits : Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP | Date : 16/03/2019
Des feux sur les Champ-Élysées, samedi 16 mars 2019 Crédits : Zakaria ABDELKAFI / AFP | Date : 16/03/2019
1/1

13h18 - Un kiosque à journaux a été incendié sur les Champs-Élysées. Une banque est également en proie aux flammes.

12h59 - Depuis la préfecture de police, Christophe Castaner s'est exprimé et a évoqué le nombre de 1.500 "ultra violents" présents dans les rangs du cortège parisien, qui compte "7 à 8.000 manifestants". "Ils sont venus pour en découdre, pour casser", a fustigé le ministre de l'Intérieur. 

12h42 - À la mi-journée, la préfecture de police a annoncé 44 interpellations.

12h26 - Des casseurs, vêtus de noir, capuche sur la tête et masque de protection, saccagent et pillent des magasins sur les Champs-Élysées. 

12h10 - Sur Twitter, le ministre de l'Intérieur a réagi aux premiers affrontements. Christophe Castaner a dénoncé l'action de "professionnels de la casse et du désordre" et a demandé au préfet de police d'y répondre "avec la plus grande fermeté" . "Aucun doute permis : ils appellent à la violence et sont là pour semer le chaos à Paris", a-t-il ajouté. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gilets jaunes Manifestations Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797222152
"Gilets jaunes" : 32.000 manifestants en France, des scènes de chaos à Paris
"Gilets jaunes" : 32.000 manifestants en France, des scènes de chaos à Paris
MINUTE PAR MINUTE - Boutiques pillées, jets de pavés sur les forces de l'ordre, incendies "délibérés"... La mobilisation des "gilets jaunes" a été marquée par un regain de violences à Paris samedi 16 mars.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/gilets-jaunes-premieres-tensions-sur-les-champs-elysees-des-interpellations-7797222152
2019-03-16 11:17:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/2aHNBkuUV9wv9LCyWLgB-Q/330v220-2/online/image/2019/0316/7797222929_les-gilets-jaunes-sur-les-champs-elysees-samedi-16-mars-2019.jpg