1 min de lecture Faits divers

Gard : une adolescente de 16 ans mise en examen après la mort de son bébé

La jeune fille, qui avait accouché seule le vendredi 15 mai, a affirmé avoir jeté son nouveau-né par la fenêtre. Elle a été mise en examen pour "violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner".

L'affaire a été confiée au tribunal judiciaire de Nîmes
L'affaire a été confiée au tribunal judiciaire de Nîmes Crédit : RTL
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
et AFP

Un passage aux aveux macabre. Une adolescente de 16 ans, qui a avoué avoir jeté par la fenêtre son nouveau-né, a été mise en examen à Nîmes, ce jeudi 21 mai, pour "violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner", a-t-on appris de source proche du dossier. La jeune fille, qui a déclaré en garde à vue qu'elle ne se savait pas enceinte, a été placée sous contrôle judiciaire, a précisé cette source, confirmant une information de Midi Libre.

La jeune fille avait accouché seule, vendredi 15 mai, au domicile de proches dans un petit village des Cévennes, au nord d'Alès, dans le département du Gard. Le corps sans vie du nouveau-né, avait été découvert, le jour même, par un voisin.

L'adolescente a affirmé plus tard dans la journée, alors qu'elle était au centre hospitalier d'Alès pour des soins, avoir jeté le bébé par la fenêtre. Une enquête pour "homicide sur mineur de moins de 15 ans" était alors ouverte tandis que l'autopsie, pratiquée à l'institut médico-légal du CHU de Nîmes, a prouvé que le bébé était vivant à sa naissance. L'affaire a été confiée au tribunal judiciaire de Nîmes, car la jeune femme est mineure et il s'agit d'une affaire criminelle. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Mort Meurtre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants