2 min de lecture Crèches

Des vis dans la purée pour bébé : la société Elior s'explique

Des vis et d'autres "corps étrangers" ont été retrouvés dans les purées de l'entreprise Elior, spécialisée dans la restauration collective. Des dysfonctionnements dans l'une de ses cuisines centrales en est à l'origine.

Une crèche (illustration).
Une crèche (illustration). Crédit : JEAN-PIERRE MULLER / AFP
Louis Rigaudière et AFP

Des défaillances graves. L'entreprise multinationale Elior, spécialisée dans la restauration collective et les services, reconnaît vendredi 25 octobre des dysfonctionnements dans l'une de ses cuisines.

"À plusieurs reprises en 2018 et 2019, des corps étrangers ont été découverts dans les purées destinées aux enfants des crèches d'Ile-de-France clientes d'Elior, purées élaborées dans la cuisine centrale de Thiais", déclare le groupe dans un communiqué révélé par France Inter et France Info

Selon ces deux médias, "un premier signalement est fait le 17 octobre 2018, par une crèche Babilou de Bagnolet, dont le personnel découvre une vis dans la purée". "D'autres cas comparables ont été signalés à la direction commerciale" d'Elior, affirment également France Inter et France Info qui citent un ancien cadre dirigeant évoquant même la présence de "films plastiques, de boulons, de pièces métalliques, d'os, de morceaux de céramique, de morceaux de joints, trouvés dans les purées destinées aux enfants".

La santé des enfants "préservée" selon Elior

L'entreprise Elior ne nie pas et indique qu'un "plan d'actions", qui comprend l'"interdiction de laisser des pièces ou outils à proximité des machines", un "rappel strict des cahiers des charges aux fournisseurs" ou encore l'interdiction de toute "intervention de maintenance pendant les temps de production et de conditionnement", a été mis en oeuvre.

À lire aussi
L'entrée d'une école élémentaire à Paris (illustration) coronavirus
Coronavirus : à quoi les cours vont-ils ressembler avec la fermeture des écoles ?

Il tente également de rassurer les consommateurs dans un communiqué : "la santé des enfants a été totalement préservée, puisqu'aucun de ces éléments extérieurs n'a été ingéré grâce à la réactivité du personnel d'Elior et de Babilou"

Le groupe a affirmé "investir en permanence" pour "moderniser" les équipements de ses cuisines centrales, et dit avoir équipé le site de Thiais, début 2017, d'un "nouveau procédé de fabrication" garantissant "des purées plus homogènes et régulières, sans morceaux et mieux réparties d'une barquette à l'autre". Quant à la cuisine centrale d'Elior à Fresnes, "qui produira en février 2020 l'ensemble des repas destinés aux crèches en Ile-de-France", elle disposera d'un "dispositif permettant de détecter en bout de chaîne tout objet métallique".

Groupe leader en France, Elior prépare 1,4 million de repas par jour dans l'Hexagone dans près de 9.500 restaurants et points de vente: entreprise, écoles, Ehpads, hôpitaux, cliniques. Il est également présent dans quinze pays et emploie 132.000 salariés au total.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Crèches Alimentation Restauration
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants