2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : des propriétaires coupent l'eau et le chauffage à la famille d'une infirmière

Près de Montpellier, des propriétaires ont forcé la famille de leur locataire infirmière à partir du logement en coupant l'eau, le chauffage et la télévision.

Calvi-245x300 RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Coronavirus : des propriétaires coupent l'eau et le chauffage à leurs locataires Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Patrick Isson Journaliste RTL

"Vous pouvez mourir mais pas chez nous." En pleine crise du coronavirus, la France unie prônée par Emmanuel Macron a du plomb dans l’aile. Il y a toujours ces nombreux messages anonymes de voisins demandant aux infirmières de déménager. Mais un cran supplémentaire a été franchi près de Montpellier avec ces propriétaires pour le moins indélicats. Ces derniers ont décidé de couper l’eau, le chauffage et même la télé à la famille d’une infirmière.


L’infirmière, Mélina, est chaque jour au contact de patients porteurs du virus. Au début du confinement, elle avait pris la décision de rapatrier et de confiner dans le rez-de-chaussée d’une maison qu’elle occupe à Montarnaud, sa mère qui a une maladie pulmonaire, mais aussi sa fille et sa petite fille, qui restaient donc à l’abri avec son compagnon.

De son côté, Mélina était installée dans l’appartement de sa fille tout près de l’hôpital où elle travaille. Mais très vite, ce scénario a viré au cauchemar. Les propriétaires de la maison de Montarnaud qui vivent au-dessus du rez-de-chaussée loué par Mélina s’activent pour que ceux qu’ils considèrent comme des étrangers quittent ce lieu. Ces derniers ont d’abord coupé l’eau chaude, puis le chauffage de l’appartement.

L'infirmière obligée de quitter le logement

La situation est intenable. L’infirmière décide alors de lâcher la location. Elle est obligée d’appeler les gendarmes pour faire l’état des lieux. Les propriétaires exigent qu’une désinfection du logement soit réalisée et retenue sur la caution. Puis ils lui disent cette phrase terrible : "On s’en fout que vous attrapiez le virus, que vous en mourriez, mais pas chez nous". L’infirmière est abasourdie, d’autant qu’au début du confinement, elle avait proposé aux propriétaires de faire leurs courses pour les protéger.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Faits divers Confinement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants