2 min de lecture Terrorisme

"Charlie Hebdo" de nouveau menacé par Al Qaïda pour avoir republié les caricatures de Mahomet

L'hebdomadaire satirique avait publié le 2 septembre dernier des caricatures de Mahomet, dans le même esprit que celles qui avaient attiré les foudres des jihadistes contre le journal.

Un homme lit "Charlie Hebdo" en 2017 (illustration)
Un homme lit "Charlie Hebdo" en 2017 (illustration) Crédit : Eric Feferberg / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
et AFP

Le 2 septembre dernier, à l'occasion de l'ouverture du procès des attentats de janvier 2015, Charlie Hebdo, première victime de ces attaques, avait republié des caricatures de Mahomet qui lui avait valu d'être la cible des jihadistes. Al Qaïda a de nouveau menacé l'hebdomadaire satirique pour cette republication, rapporte le groupe américain Site, spécialisé dans la surveillance des organisations jihadistes.

Ce vendredi 11 septembre, Al Qaïda a ainsi prévenu que le raid meurtrier de 2015 contre Charlie Hebdo "n'était pas un incident ponctuel". La rédaction avait été décimée. 12 personnes étaient mortes dans les locaux de Charlie Hebdo. Le président Emmanuel Macron a "donné son feu vert" à cette réédition, a accusé Al Qaïda.

"Si votre liberté d'expression ne respecte aucune limite, préparez-vous à vous confronter à la liberté de nos actions", menace l'organisation jihadiste dans sa publication, parue ce 11 septembre, date anniversaire des attentats de septembre 2001 contre les États-Unis fomentés par le groupe jihadiste. Toujours selon Site, un média affilié à l'organisation jihadiste État islamique a également menacé Charlie Hebdo de représailles début septembre, après la republication de ses caricatures de Mahomet.  

La Une de "Charlie Hebdo" du 2 septembre 2020
La Une de "Charlie Hebdo" du 2 septembre 2020 Crédit : "Charlie Hebdo"

Lors de la republication des caricatures de Mahomet, "nous ne nous coucherons jamais. Nous ne renoncerons jamais", avait justifié le directeur de l'hebdomadaire satirique, Riss. Sur la couverture noire, on peut lire "Tout ça pour ça", entourant 12 caricatures publiées initialement par le quotidien danois Jyllands-Posten le 30 septembre 2005, ainsi qu'une caricature du prophète signée par son dessinateur Cabu, assassiné dans l'attentat du 7 janvier 2015.

À lire aussi
Le Premier ministre Jean Castex à l'Assemblée le 20 octobre 2020 terrorisme
Assassinat de Samuel Paty : les pistes du gouvernement pour lutter contre la haine en ligne

Y voyant "une provocation et une insulte", l'Iran avait dénoncé une "insulte aux valeurs islamiques et à la foi de plus d'un milliard de musulmans dans le monde". "Toute insulte ou manque de respect envers le saint prophète de l'Islam et les autres prophètes divins sont absolument inacceptables", ajoutait le pays.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Charlie Hebdo Religions
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants