1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Procès "Charlie Hebdo" : Chloé Verlhac, veuve de Tignous, lui rend hommage
1 min de lecture

Procès "Charlie Hebdo" : Chloé Verlhac, veuve de Tignous, lui rend hommage

Chloé Verlhac, l’épouse de Tignous, le dessinateur de "Charlie Hebdo" assassiné en janvier 2015, a rendu hommage à son compagnon devant la cour d’assises spéciale de Paris vendredi 11 septembre et exigé des réponses.

Bernard Verlhac, dit "Tignous", 57 ans, tué le 7 janvier 2015 par les frères Kouachi dans les locaux de "Charlie Hebdo"
Bernard Verlhac, dit "Tignous", 57 ans, tué le 7 janvier 2015 par les frères Kouachi dans les locaux de "Charlie Hebdo"
Crédit : ALEXANDER KLEIN / AFP
"Charlie Hebdo" : Chloé Verlhac, veuve de Tignous, lui rend hommage
01:35
Cindy Hubert

Le visage de Tignous s’affiche sur grand écran alors que des photos de famille sont projetées devant la cour d'assises spéciale de Paris vendredi 11 septembre lors du procès des attentats de janvier 2015 à Charlie Hebdo. Il y affiche un sourire en coin, une chemise à fleurs ouverte sur le torse. "Les cheveux au vent et la connerie en étendard" se moque sa femme à la barre. "Regardez comme il est beau". Chloé Verlhac est ici pour raconter le chroniqueur judiciaire, le dessinateur qui aimait les gens sans distinction de classe. Dans son bureau, il écrivait ses projets sur la fenêtre. Il voulait travailler sur les prud’hommes et sur les femmes battues. "Ça fait longtemps que je n’ai pas lavé les vitres. C’était le seul garçon du club d’aquagym, le papa qui faisait la révérence à la gardienne de l’école." 

Quand Tignous est mort, leur petit garçon avait 5 ans, 2 mois et 7 jours. "Le 7 janvier, je suis allée le chercher à la maternelle. Il avait sa casquette rouge sur la tête. J’ai ce souvenir-là, parce que c’est la dernière fois où je l’ai vu insouciant, la fin de son enfance en quelque sorte. À la maison ensuite, les gens ont défilé, ça a été un radeau pendant un mois." 

Chloé Verlhac exige aujourd’hui des réponses : pourquoi la surveillance de Charlie Hebdo a été levée, est-ce qu’il y a eu des dysfonctionnements, quelles sont les responsabilités de chacun, qui a été complice ? "Il faut que je comprenne parce qu’un jour, je vais devoir l’expliquer à mes enfants."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/