1 min de lecture Pyrénées-Atlantiques

Biarritz : un agent des impôts avait détourné 300.000 euros pendant six ans

VU DANS LA PRESSE - Un agent des impôts a été condamné à 18 mois de prison avec sursis par le tribunal de Bayonne ce mardi 29 septembre pour avoir détourné 300.000 euros pendant près de 6 ans.

L'application Impots.gouv ne s'adresse pas à ceux qui font leur déclaration pour la première fois
L'application Impots.gouv ne s'adresse pas à ceux qui font leur déclaration pour la première fois Crédit : AFP / Étienne Laurent
Sarah Belien
Sarah Belien
Journaliste RTL

Plus de 300.000 euros. C'est le montant qu'a détourné un agent des impôts, maintenant retraité, pendant près de 6 ans depuis son bureau de Biarritz. Ce mardi 29 septembre, l'ancien fonctionnaire a été condamné à 18 mois de prison avec sursis par le tribunal de Bayonne.

D'après France Bleu, l'ancien agent virait entre 2.000 à 3.000 euros chaque mois sur son compte bancaire. À la barre, le retraité a avoué avoir répété à 109 reprises la même opération dans son bureau des finances publiques de Biarritz, sans éveiller aucun soupçons.

Son mode opératoire : il créait des fichiers avec quatre ou cinq entreprises fictives auxquelles il attribuait son numéro de compte bancaire, a rapporté le média local. L'ex-fonctionnaire procédait ensuite à des virements, les faisant passer pour des crédits d'impôts ou des remboursements de TVA.

"Comme ça fonctionnait, j'ai continué"

Après la faillite de son entreprise de peinture en 1996, le retraité a confié avoir été "criblé de dettes". "J'avais épuisé tous les crédits à la consommation et ma banque menaçait de me couper les vivres", a-t-il ajouté. L'homme a par la suite été embauché comme concierge, puis a passé des concours pour devenir inspecteur des impôts à Biarritz.

À lire aussi
Les Pyrénées-Atlantiques (illustration) maires
Pyrénées-Atlantique : la principauté de Laàs, un drôle de village

Le stratagème de l'ancien agent est passé inaperçu grâce aux virements de 2 000 à 3 000 euros qu'il virait tous les mois sur son compte. "Comme ça fonctionnait, j'ai continué", a-t-il avoué. L'homme a reconnu avoir "trahi mon administration qui m'avait pourtant donné une seconde chance".

Condamné à dix-huit mois de prison avec sursis, il doit désormais rembourser la somme détournée. 100 000 euros ont déjà été saisis de son compte bancaire. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pyrénées-Atlantiques Faits divers Impôts
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants