2 min de lecture Justice

Assassinat de Samuel Paty : qui sont les 14 personnes mises en examen ?

ÉCLAIRAGE - Quatre collégiens supplémentaires ont été mis en examen, a-t-on appris ce 26 novembre, ce qui porte à 14 le nombre de personnes mises en examen à la suite de l'assassinat de Samuel Paty.

De nombreux hommages ont été rendus à Samuel Paty, professeur assassiné le 16 octobre 2020
De nombreux hommages ont été rendus à Samuel Paty, professeur assassiné le 16 octobre 2020 Crédit : FRANCOIS LO PRESTI / AFP
signature paul turban
Paul Turban et AFP

Ce jeudi 26 novembre, l'AFP a appris de source judiciaire que quatre collégiens ont été mis en examen à la suite du meurtre de Samuel Paty, professeur d'Histoire-géographie assassiné par un terroriste après qu'il a montré des caricatures de Mahomet lors d'un cours. Ce sont donc désormais 14 personnes qui sont désormais mises en examen dans cette affaire. 

Quelques jours après l'assassinat de Samuel Paty, sept personnes avaient été mises en examen. Deux collégiens avaient été mis en examen pour "complicité d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste". Ils sont accusés d'avoir désigné Samuel Paty à son assassin contre rémunération

S'ajoutaient Brahim C., le père de famille accusé d'avoir lancé le mouvement de haine contre le professeur d'Histoire, et le militant islamiste Abdelhakim Sefrioui, qui l'avait soutenu. Tous deux sont également poursuivis pour "complicité". 

Les trois autres sont des amis de l'assaillant qui s'étaient présentés au commissariat d'Évreux de leur propre initiative après l'assassinat. L'un d'eux aurait convoyé le terroriste jusqu'au collège de Conflans-Sainte-Honorine, l'autre l'aurait accompagné pour acheter l'arme qui a servi à tuer Samuel Paty

Sept mises en examen supplémentaires depuis

Début novembre, trois personnes supplémentaires avaient été mises en examen. Il s'agit d'un jeune Tchéchène de 18 ans et un Français et une Française de 18 et 17 ans. L'un d'eux aurait échangé des messages avec l'assaillant. Par ailleurs, deux avaient évoqué "un projet de départ en terre de jihad". 

À lire aussi
L'entrepôt de La Redoute à Wattrelos. justice
Nord : trois hommes condamnés pour extorsion et torture de l'héritière de La Redoute

Ce 26 novembre, on a donc appris que trois mineurs de 13 et 14 ans ont été mis en examen pour "complicité d'assassinat terroriste". Ils auraient, eux aussi, désigné Samuel Paty à son assassin. La quatrième personne, mise en examen pour "dénonciation calomnieuse", est la fille de Brahim C., le parent d'élève à l'origine de la campagne médiatique contre Samuel Paty. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Terrorisme Faits divers
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants