1 min de lecture Justice

Samuel Paty : les échanges avec sa hiérarchie avant son assassinat révélés

Une semaine avant l'assassinat de Samuel Paty, l'établissement dont il faisait partie avait déjà été alerté et communiquait avec la victime à ce sujet.

>
Samuel Paty : les échanges avec sa hiérarchie avant son assassinat révélés Crédit Image : Bertrand GUAY / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
Alice Moreno
édité par Venantia Petillault

Une semaine avant que Samuel Paty ne soit assassiné à Conflans-Sainte-Honorine, l'établissement où ce dernier enseignait avait déjà été alerté sur les tensions provoquées par son cours sur les caricatures de Mahomet et communiquait avec la victime à ce sujet.

Au lendemain du cours qui a suscité la polémique, la principale de l'établissement alerte l'enseignant le jeudi 8 octobre : "La situation s'aggrave, un individu a menacé de faire venir des musulmans devant le collège et d'alerter la presse". Samuel Paty fait part de son incompréhension totale, dénonce une absurdité. 

"Cela devient une rumeur malfaisante, répond-il. D'autant que cela provient d'une famille dont l'enfant n'a pas assisté au cours !" Des rendez-vous avec les parents d'élèves sont organisés, la principale réunit la communauté éducative pour clarifier les circonstances dans lesquelles Samuel Paty a montré les caricatures. "Il a proposé aux élèves qui pourraient se sentir offensés de sortir quelques minutes ou de détourner le regard, et ça dans l'unique but de les protéger". Le professeur reçoit des messages de soutien de parents d'élèves pendant le week-end. Mais deux de ses collègues expriment leur malaise : "Non seulement notre collège a desservi la cause de la liberté d'expression mais il a donné des arguments à des islamistes", écrit l'un d'eux. 

Samuel Paty écrit une nouvelle fois à ses pairs :"Une mère d'élève a cru à de la discrimination, ce n'est pas le cas, mais j'avoue que c'est maladroit et qu'il y a un implicite qui pourrait froisser les musulmans". Mais la rumeur a largement dépassé le cadre de l'établissement. Une vidéo circule déjà sur les réseaux sociaux pour dénoncer ce cours, le nom de Samuel Paty y est associé. Et le 16 octobre, il est assassiné.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Assassinat École
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants