1 min de lecture Faits divers

Assassinat de Samuel Paty : le meurtrier a dit avoir "vengé le prophète"

Abdullakh Anzorov, qui a assassiné Samuel Paty le vendredi 16 octobre à Conflans-Saint-Honorine, a envoyé un message audio en russe sur les réseaux sociaux, quelques minutes avant de mourir sous les balles des policiers.

Les rassemblements se sont déroulés à travers toute la France pour rendre hommage à Samuel Paty.
Les rassemblements se sont déroulés à travers toute la France pour rendre hommage à Samuel Paty. Crédit : FREDERICK FLORIN / AFP
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
Journaliste

C'est un message glaçant que les enquêteurs de l'assassinat de Samuel Paty ont authentifié. Le meurtrier de l'enseignant d'histoire-géographie, Abdoullakh Anzorov, a envoyé, quelques minutes avant sa mort, un message audio en russe sur les réseaux sociaux où il affirme qu'il a "vengé le prophète", en reprochant au professeur de l'avoir "montré de manière insultante", a-t-on appris de source proche du dossier, ce mercredi 21 octobre.

Dans ce message ponctué d'épithètes coraniques, dont l'AFP a eu connaissance, l'assaillant apparaît essoufflé avant de s'en remettre au sort d'Allah. "Frères, priez pour qu'Allah m'accepte en martyr", dit-il selon une traduction. Quelques instants auparavant,  Abdoullakh Anzorov avait également posté une photo de sa victime, décapitée le vendredi 16 octobre à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines.

Ce post a été relayé sur plusieurs réseaux sociaux, accompagné des deux tweets publiés par ce réfugié d'origine russe tchétchène, âgé de 18 ans, dans lesquels il reconnaissait avoir tué le professeur du collège du Bois d'Aulne. Peu après son acte, à deux cents mètres du corps de Samuel Paty, il avait été tué par balles par des policiers appelés en intervention.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Yvelines Mahomet
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants