2 min de lecture Islamisme

Attentat contre Samuel Paty : qu'est-ce que le collectif Cheikh Yassine, dissous ce mercredi ?

ÉCLAIRAGE - Le collectif Cheikh Yassine se présente comme une organisation pro-palestinienne. Il a toutefois pris position pour des sujets concernant l'islam et a mené des actions provocatrices.

Abdelhakim Sefrioui à Paris en 2012, lors d'une arrestation pour un rassemblement pro-palestinien interdit
Abdelhakim Sefrioui à Paris en 2012, lors d'une arrestation pour un rassemblement pro-palestinien interdit Crédit : MIGUEL MEDINA / AFP
signature paul turban
Paul Turban et AFP

C'est la première dissolution d'une série de "décisions de ce type à l'encontre d'associations, de groupements d'individus, [qui] suivront dans les prochains jours et les prochaines semaines", a prévenu Emmanuel Macron. La dissolution du collectif Cheikh Yassine doit être actée ce mercredi, son fondateur est "directement impliqué" dans la mort de Samuel Paty, selon le président de la République. 

Le collectif, qui se présente comme une organisation pro-palestinienne, a été fondé par le militant islamiste radical Abdelhakim Sefrioui après la mort du chef du Hamas, Cheikh Ahmad Yassine, tué en 2004 par l'armée israélienne. 

Il a multiplié depuis les provocations et coups médiatiques, comme des prières de rue en 2009 devant la Grande Mosquée de Paris contre son nouveau recteur ou encore en marge d'une marche contre l'islamophobie en 2011. 

En 2010, le collectif s'en était aussi pris à l'imam de la mosquée de Drancy, Hassen Chalghoumi, pourfendeur de l'intégrisme musulman. Le collectif avait pendant des mois manifesté devant le lieu de culte. Deux de ses membres avaient été condamnés à deux mois de prison avec sursis pour avoir tenté de s'introduire au domicile de l'imam. 

Une fondateur particulièrement sulfureux

À lire aussi
Irak
Irak : 32 morts dans un double attentat-suicide à Bagdad

Fiché S, le fondateur de Cheikh Yassine serait "directement impliqué" dans l'assassinat sauvage du professeur de Conflans-Sainte-Honorine, selon Emmanuel Macron. Abdelhakim Sefrioui qualifié l'enseignant de "voyou" dans des vidéos. Il doit être présenté à un juge antiterroriste en vue d'une éventuelle mise en examen

Le militant a pris position contre la loi interdisant le port de signes religieux à l'école en 2004 puis contre l'interdiction du port du voile intégral dans l'espace public en 2010. Il décrivait cette dernière comme "une atteinte grave aux libertés individuelles".

C'est un agitateur professionnel

Gilles Kepel, politologue.
Partager la citation

"C'est un agitateur professionnel, qui sait organiser des petits coups très spectaculaires et être présent dans les médias", a résumé à l'AFP le politologue Gilles Kepel, spécialiste de l'islam. Son collectif compte "un nombre très faible de personnes, quelques dizaines, qu'il rassemble pour ses coups d'éclat". 

Avec son organisation, le militant antisioniste, qui s'est un temps rapproché de Dieudonné dans les années 2000, "essaie de transformer le soutien au peuple palestinien, qui est une cause très vaste, au profit des objectifs de la mouvance radicale des Frères musulmans", estime Gilles Kepel.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Islamisme Société Associations
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants