2 min de lecture Faits divers

Affaire Dupont de Ligonnès : comment les enquêteurs sont parvenus à retrouver les corps

PODCAST - Dans "Les Voix du Crime", Bruno de Stabenrath, ami d'enfance de Xavier Dupont de Ligonnès, raconte le jour où il a appris que ce dernier ne faisait pas partie des corps retrouvés à son domicile familial de Nantes.

Les voix du crime 245x300 Les voix du crime Diane Douzillé & Jérôme Florin & Jean-Alphonse Richard iTunes RSS
>
14. Xavier Dupont de Ligonnès : qui était-il avant de devenir suspect numéro 1 ? (1/2) Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL Originals | Durée : | Date : La page du podcast
Diane Douzillé
Diane Douzillé
et Marie Zafimehy

"Un scénario de plus en plus macabre". Sur RTL le 21 avril 2011, le journal annonce la découverte de cinq corps dans un pavillon nantais. Depuis plusieurs jours, les membres de la famille qui y résident, les Dupont de Ligonnès, ont disparu. Parmi les corps retrouvés : Agnès, la mère, et ses quatre enfants, Arthur, Thomas, Anne et Benoît.

Seul le père, Xavier, ne figure pas parmi les corps enterrés dans la fosse du jardin. Il devient très vite suspect numéro 1, sur la base d'une lettre qu'il a envoyé à ses proches. Dans celle-ci, il parle notamment de "fouillis" sous la terrasse.

"C'est pas la peine de le ranger, écrit-il selon son ami d'enfance Bruno de Stabenrath qui témoigne dans l'épisode 14 du podcast Les Voix du Crime. Il était là quand on est arrivé." Selon lui, il s'agit là d'un "acte manqué" : c'est l'élément qui mettra la puce à l'oreille de la police lors d'une cinquième séance de fouilles organisée dans le jardin de la famille.

Dès qu'ils ouvrent les sacs plastiques, une odeur horrible remonte à la surface

Bruno de Stabenrath
Partager la citation

"C'est l'instinct des flics", analyse a posteriori Bruno de Stabenrath, auteur de L'Ami impossible aux éditions Gallimard qui retrace son amitié avec Xavier Dupont de Ligonnès. Dans son ouvrage, il raconte comment une capitaine de police découvre les corps des cinq membres de la famille en se souvenant de la lettre laissée par le père de famille. "Elle bouge la planche, elle commence à mettre des gants et commence à creuser avec une petite pelle, explique-t-il. Et puis là, elle tombe sur une surface de ciment."

Cette surface de ciment, n'est pas solide, car, soupçonne Bruno de Stabenrath, le mélange n'a pas été bien dosé. "Deux jours plus tard, ils auraient vu une surface dure", indique-t-il. Là, en creusant, les équipes de police découvrent la fosse.

À lire aussi
sciences
Coronavirus : comment la pandémie perturbe (fortement) notre sommeil

"Dès qu'ils ouvrent les sacs plastiques, une odeur horrible remonte à la surface, ils tombent sur la couette, sur le drap. Sur le premier corps, qui est la jambe de Thomas, qui a été le dernier à être tué". C'est à partir de là, que ce qui deviendra "l'affaire Dupont de Ligonnès", commence.

Abonnez-vous à ce podcast

>> Les Voix du crime sont avocats ou avocates, enquêteurs ou enquêtrices, proches de victimes, de suspects ou de coupables. Ces témoins-clefs se confient au micro de Diane DouzilléJérôme Florin et Jean-Alphonse Richard. Des témoignages inédits, qui apportent un éclairage nouveau sur la justice et les grandes affaires criminelles d’aujourd’hui.


Une fois par mois, l'une de ces Voix du crime nous raconte son point de vue une affaire criminelle. Un podcast RTL. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Nantes Xavier Dupont de Ligonnès
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants