2 min de lecture Justice

Affaire Pierre Bodein : "Pierrot le Fou" est-il vraiment fou ?

PODCAST - Pierre Bodein a été reconnu coupable de la mort de deux jeunes filles et d'une jeune femme. Quelques années auparavant, il s'était échappé d'un hôpital psychiatrique. Surnommé "Pierrot le Fou" par les médias, il est allé jusqu'à manger ses excréments... De la simulation ?

Les voix du crime 245x300 Les voix du crime Amandine Bégot & Jacques Pradel & Nathalie Renoux & Jean-Alphonse Richard iTunes RSS
>
6. Affaire Pierre Bodein : "Pierrot le Fou" est-il vraiment fou ? Crédit Image : JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP | Crédit Média : RTL Originals | Durée : | Date : La page du podcast
Jérôme Florin
Jérôme Florin édité par Paul Turban

À l'été 2004, Jeanne-Marie Kegelin, 10 ans, Julie Scharsch, 14 ans et Hedwige Vallée, 38 ans, disparaissent toutes en quelques jours. Elles sont retrouvées à Valff, Nothalten et Hindisheim (Bas-Rhin) dans des ruisseaux, leurs corps dénudés, mutilés. Les deux plus jeunes ont été violées. L'enquête mène rapidement à un homme venant tout juste de sortir de prison : Pierre Bodein

Pierre Bodein est à l'époque connu de la police et de la justice depuis les années 1960. Après une carrière de vols, vols avec violence ou encore braquages pour laquelle il a fait plusieurs séjours en prison, Pierre Bodein a été placé en hôpital psychiatrique à plusieurs reprises, son état de santé étant "jugé incompatible avec la détention". Il était alors mutique, allant jusqu'à manger ses excréments. À la fin des années 1980, on pensait donc Pierre Bodein hors d'état de nuire. 

Mais en 1992, c’est la stupeur. Pierre Bodein "retrouve" subitement l’usage de ses jambes et s’enfuit par un vasistas resté ouvert. En trois jours, Pierre Bodein prend deux femmes en otage, braque une banque et une armurerie, force plusieurs barrages de gendarmerie et tire sur deux policiers. Cela lui a valu 20 ans de réclusion criminelle, qu'il a achevés en 2004 grâce à des remises de peine. À cette époque, "Pierrot le Fou" est jugé responsable par la justice et n'apparaît plus comme "fou". 

Il est parfaitement capable de jouer la comédie.

Pierre Lamothe, expert psychiatre qui a rencontré Pierre Bodein en vue de son procès de 2007.
Partager la citation

En 2004, Pierre Bodein a ainsi été jugé responsable de ces actes et a été le premier homme condamné en 2007 à la perpétuité dite "réelle" pour ces trois crimes. Dans cet épisode des Voix du Crime, Pierre Lamothe, expert psychiatre qui a rencontré Pierre Bodein en vue de son procès, explique pourquoi "Pierrot" n'est pas fou. Selon lui, "il est parfaitement capable de jouer la comédie", au point même de manger ses propres excréments, un signe de simulation. 

À lire aussi
La Justice (illustration) justice
Une avocate en droit du patrimoine élue à la tête du barreau de Paris

Pierre Lamothe revient notamment sur l'enfance du criminel pour éclairer la psychiatrie du meurtrier. "On comprend à travers les propos de Pierre Bodein qu’il n'est absolument pas préparé à l'empathie ou à l'émotion", raconte-t-il. On est toujours, non pas victime, mais subissant. On subit la réalité et on s'y adapte à la seconde près." 

Abonnez-vous à ce podcast

>> Les Voix du crime sont avocates ou avocats, enquêtrices ou enquêteurs, proches de victimes, de suspects ou de coupables. Ces témoins-clefs se confient au micro de Nathalie RenouxAmandine BégotJérôme Florin et Jean-Alphonse Richard. Ils se confient et apportent un éclairage nouveau sur la justice et les grandes affaires criminelles d’aujourd’hui.


Une fois par mois, l’une de ces Voix du crime nous raconte son point de vue, comment il ou elle a fait basculer ou rebondir une affaire criminelle. Un podcast RTL. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Faits divers Les voix du crime
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants