1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : combien de revenus Joe Biden a-t-il déclaré ?
2 min de lecture

États-Unis : combien de revenus Joe Biden a-t-il déclaré ?

Ce lundi 17 mai était la date limite pour déclarer ses revenus aux États-Unis et Joe Biden n’a pas hésité à rendre publique sa propre déclaration.

Le président américain Joe Biden le 13 mai 2021. (Illustration)
Le président américain Joe Biden le 13 mai 2021. (Illustration)
Crédit : NICHOLAS KAMM / AFP
États-Unis : combien de revenus Joe Biden a-t-il déclaré ?
03:31
Carrie Nooten

Joe Biden n'a pas fait de cachoteries, il l’a dit clairement : son épouse Jill et lui ont
déclaré 600.000 dollars de revenus, près de 500.000, euros pour l'an dernier. Il va payer un peu plus de 130.000 euros d’impôts donc. 

Kamala Harris a elle aussi dévoilé sa fiche : son mari Doug et elle ont gagné 1,4 million d'euros l’an dernier. Ce qui est intéressant, c’est de voir qu’ils font partie du top 1% des Américains les plus riches, ceux qui déclarent plus de 500.000 dollars par ménage et qui vont faire l’objet d’une augmentation d’impôts cette année. 

Car pour financer son plan de sauvetage américain, Joe Biden avait effectivement prévenu qu’il trouvait normal, juste, que les entreprises et notamment celles qui évitent de payer des
impôts grâce à des manipulations comptables ou des paradis fiscaux, mettent la
main au portefeuille. Et aussi, que le 1% d’Américains les plus riches serait à
nouveau plus imposé, en revenant au même niveau d’imposition que celui du
temps de George W. Bush, donc rien de révolutionnaire.

Quoiqu’il en soit, Joe Biden et Kamala Harris ont décidé de jouer la transparence. Par contraste à l’opacité de Donald Trump. Car en faisant cela, ils
ont renoué avec une longue tradition, qui n’avait pas été respectée par le
prédécesseur de Joe Biden à la Maison-Blanche.

Trump perdrait de l'argent

À lire aussi

Donald Trump a refusé tout au long de son mandat et même pendant ses deux
campagnes, de dévoiler ses revenus, malgré l'avoir promis à plusieurs
reprises d’ailleurs. Certains pensaient à l’origine que c’était parce qu’il refusait
de partager l’étendue de sa fortune. Mais en fait, le NY Times a mené l’enquête
l’an dernier après avoir reçu d’un expéditeur anonyme 18 années de déclarations de Donald Trump et au contraire, ses déclarations de revenus montreraient en fait comment ses entreprises perdent de l’argent.

En 2017, il n’aurait payé que 615 euros d’impôts, grâce à de multiples remises pour
éponger les pertes de ses golfs notamment. Mais bref, en remettant cette tradition à l’honneur, Joe Biden renormalise le poste de président, répare à nouveau les atteintes à la fonction que Donald Trump avait causé sans vergogne. Et puis, il y a une autre raison pour laquelle Joe Biden a parlé impôts ce lundi : cela lui a permis de faire la promotion de la politique économique mise en place par son administration.

250 dollars par mois par enfant

Il a tout de suite dirigé les regards sur les familles d’Américains moyens, les familles "normales" comme il les appelle, qui ont besoin de soutiens particuliers en cette année de Covid. Et donc, il a réexpliqué comment 90% des familles américaines allaient recevoir 250 dollars par mois par enfant à partir du 15 juillet. 

Un crédit d’impôt qu’ils vont recevoir en avance, et surtout, en argent, directement sur leur compte. C’est une forme de prime déguisée pour booster la consommation des ménages, ce n’est pas si bête que ça. Et en parallèle, cela devrait permettre de diviser par deux la pauvreté infantile, qui était encore très importante dans le pays.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/