1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Télévision, tribunaux, business, 2024… Quel avenir pour Donald Trump ?
3 min de lecture

Télévision, tribunaux, business, 2024… Quel avenir pour Donald Trump ?

ÉCLAIRAGE - S'il n'a pas encore reconnu sa défaite à l'élection présidentielle américaine, Donald Trump songe déjà à ce que sera sa vie après.

Donald Trump à la Maison Blanche en mars 2020
Donald Trump à la Maison Blanche en mars 2020
Crédit : MANDEL NGAN / AFP
Maeliss Innocenti

Donald Trump devra céder les clés de la Maison Blanche à Joe Biden le 20 janvier 2021. À contre cœur, certes, en criant encore à la fraude électorale, sans doute, mais il n'aura pas le choix. Alors a-t-il déjà prévu quoi faire de sa vie d'après ? Envisage-t-il déjà de se présenter à nouveau en 2024 même s'il aura 78 ans ?

Le XXIIe amendement de la Constitution américaine fixe à deux le nombre de mandats qu'un président des États-Unis peut effectuer au cours de sa vie. Donald Trump aura donc tout à fait le droit de se représenter dans quatre ans. D'ailleurs, selon le journaliste de CNN Jim Acosta, il étudie sérieusement la question depuis plusieurs jours.

Avant même de savoir qu'il avait perdu face à Joe Biden, Donald Trump aurait réuni ses équipes pour discuter de cette éventualité. "On ne sait pas s'il le fera, mais le sujet a été abordé", a révélé Jim Acosta sur Twitter.

Qu'il se représente ou pas, d'ici 2024 il va bien falloir qu'il s'occupe. Lors de certains meetings de campagne, Donald Trump a évoqué la possibilité de quitter les États-Unis en cas de défaite contre Joe Biden. Il a aussi parlé de vouloir voyager avec son épouse Melania. "Je pense que je vais acheter un camping-car et voyager avec la Première dame", avait-il dit en riant au mois de juin. Mais plus sérieusement, la piste la plus plausible est un retour aux affaires.

À lire aussi

Depuis qu'il est au pouvoir, l'entreprise familiale se porte beaucoup moins bien et a perdu plusieurs contrats. Ses équipes attendent son retour aux manettes avec impatience. Le magnat de l'immobilier pourrait en effet décider de tout reprendre en main et de relancer le business en investissant à nouveau à l'étranger. C'est grâce à ses hôtels et complexes de golf de luxe, comme il en existe à Dubaï par exemple, que les affaires ont continué de tourner. C'est un filon à exploiter.

Et si Trump créait sa prochaine chaîne télé ?

Autre possibilité pour les années à venir : qu'il fasse à nouveau de la télévision. Donald Trump a acquis une image d'homme d'affaires intraitable, qui ne lâche rien, à la tête de la téléréalité The Apprentice pendant 11 ans. Sa réplique "You're fired" résonne encore. Difficile de l'imaginer reprendre un tel rôle mais, en revanche, le voir monter sa propre chaîne de télévision n'est pas impossible.

Ce n'est pas un secret, Donald Trump a détesté le traitement de la procédure de destitution par les chaînes d'information comme CNN. Même Fox News a fini par ne plus trouver grâce à ses yeux. Tout au long de son mandat, il n'a cessé de s'ériger contre les fake news dans les médias américains. Tout cela l'a poussé à songer sérieusement à créer sa propre chaîne en partant de zéro ou en s'associant avec des chaînes "amies" comme One America News ou NewsMax TV.

Pendant les quatre prochaines années, il se peut aussi que Donald Trump passe un certain temps dans les tribunaux. Sa nièce, Mary Trump, fille de son frère aîné Fred Trump Jr., est persuadée qu'il va être rattrapé par la justice. Et au moins deux enquêtes lui pendent en effet au nez. Une concernant de possibles faits de fraude fiscale, d'arnaques à l'assurance et de manipulations comptables, initiée par le procureur de Manhattan Cyrus Vance. Et une autre, lancée cette fois par la procureure de l'État de New York Letitia James, qui cherche à déterminer si la Trump Organization a menti sur la taille de ses actifs pour obtenir des prêts et des avantages fiscaux.

Son ancien avocat Michael Cohen, condamné à trois ans de prison en 2018 pour, notamment, avoir protégé Donald Trump dans l'affaire Stormy Daniels, prépare une action en justice contre lui. Il a révélé dimanche sur Twitter être "impatient" à l'idée d'enfin régler ses comptes avec son ancien client. En résumé, Donald Trump risque de ne pas s'ennuyer ces quatre prochaines années.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/