1 min de lecture Élection présidentielle

Quels recours possibles pour Donald Trump après la victoire de Joe Biden ?

"Les contestations de Donald Trump sont légitimes, mais parler d'aller devant la Cour suprême est un peu précipité", estime Jean-Éric Branaa, spécialiste des États-Unis, sur RTL.

Eric Brunet Où va la France ? iTunes RSS
>
Quels recours possibles pour Donald Trump après la victoire de Joe Biden ? Crédit Image : Brendan Smialowski / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
Eric Brunet édité par Florine Boukhelifa

Les États-Unis ont élu, samedi 7 novembre, leur nouveau président. Après quatre jours d'attente, le candidat démocrate a donc gagné la course à la Maison Blanche. Pourtant, Donald Trump n'a toujours pas reconnu sa défaite et compte bien user de tous les recours possibles pour contester les résultats avant la fin de son mandat.

"Joe Biden est le président élu, mais Donald Trump reste le président en exercice jusqu'au 20 janvier 2021 à midi", rappelle Jean-Éric Branaa, spécialiste des États-Unis. Il reste encore plusieurs étapes avant la prestation de serment du nouveau dirigeant, comme le veut la Constitution américaine.

Pendant toute la période de dépouillement, le candidat républicain a multiplié les accusations de fraudes. Pour le spécialistes, "ces contestations sont légitimes dans ce pays démocratique. Donald Trump peut aller devant les tribunaux, mais devra apporter des preuves aux juges."

Quand on parle d'aller à la Cour suprême, on va un peu vite

Jean-Éric Branaa
Partager la citation

Autre annonce de Donald Trump : un recours à la Cour suprême, la plus haute juridiction des États-Unis. Or, pour Jean-Éric Branaa, "quand on parle d'aller à la Cour suprême, on va un peu vite". Particulièrement avec des juges conservateurs, comme la récemment nommée Amy Coney Barrett, qui ont "une lecture très littérale de la Constitution." Car il y a un principe aux États-Unis précise le spécialiste : "le fédéral ne s'occupe pas des affaires des États et les États ne peuvent pas interférer sur les affaires fédérales."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élection présidentielle Maison blanche Présidentielle américaine
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants