2 min de lecture Présidentielle américaine

États-Unis : comment "The Apprentice" a sauvé les affaires de Donald Trump

ÉCLAIRAGE - En 2004, l'homme d'affaires devenait une star de la télé-réalité grâce à l'émission "The Apprentice". Un regain de notoriété que le président américain aurait réussi à faire fructifier, bien plus que ses affaires.

Donald Trump, lors de la tournée de recrutement pour "The Apprentice", le 9 juillet 2004, à Los Angeles
Donald Trump, lors de la tournée de recrutement pour "The Apprentice", le 9 juillet 2004, à Los Angeles Crédit : Frazer Harrison / Getty Images North America / Getty Images via AFP
Photo-Thomas-Pierre
Thomas Pierre Journaliste

De la télé-réalité à la Maison-Blanche... Donald Trump n'aura pas attendu d'être élu président des États-Unis pour travestir la réalité sur ses prétendus succès en tant qu'homme d'affaires. À l'écouter, sa fortune ne serait due qu'à son instinct de businessman, qui lui aurait permis de surmonter avec brio toutes les difficultés financières. 

Sauf que les différentes révélations faites par le New York Times nous apprennent que sa véritable réussite tiendrait plutôt à sa carrière de vedette de la télé-réalité. Deux jours avant le débat contre Joe Biden, le quotidien, qui a pu consulter deux décennies de déclarations fiscales du "milliardaire" républicain, dresse en effet un bilan contrasté de ses affaires. 

Le dirigeant américain, qui s'est toujours vanté d'avoir fait fortune en raison de ses talents de négociatieur et de son flair pour l'immobilier, aurait en fait surtout prospérer grâce à sa propre image. Pour son émission de télé-réalité à succès The Apprentice, débutée en 2004, il aurait ainsi gagné pas moins de 197,3 millions de dollars

Un regain de notoriété qu'il aurait incontestablement réussi à faire fructifier. Entre 2000 et 2018, Donald Trump aurait gagné 230 millions de dollars pour avoir prêté son nom sous la forme de licences, à des hôtels en Azerbaïdjan ou en Turquie, ou de parrainages, aussi bien pour des cookies que pour des matelas.

Des affaires hasardeuses

À lire aussi
Le démocrate Joe Biden, le 28 juillet 2020, à Wilmington dans le Delaware Présidentielle américaine
Présidentielle américaine : Joe Biden a voté par anticipation

Alors que dans le même temps, ses affaires étaient loin d'être aussi florissantes. Les entreprises qu'ils géraient directement : ses hôtels et résidences de luxe comme Mar-a-Lago en Floride, ses immeubles résidentiels ou commerciaux, ses golfs ou encore ses attractions comme une patinoire à Central Park, auraient sur la même période, perdu 174,5 millions de dollars. 

Si certains immeubles comme Trump Tower et Trump World Tower à New York sont très rentables, les terrains de golf (il en possède 19 au total, de Miami à Bali en Indonésie) seraient un véritable gouffre financier qui lui auraient fait perdre 315 millions de dollars, selon le NYT. 

Après s'être lancé dans des secteurs très hasardeux ou compliqués à gérer, comme des casinos à Atlantic City ou une compagnie aérienne, The Apprentice serait, en 2004, arrivé à point nommé, pour le tirer d'un mauvais pas financier.  

Selon les révélations du New York Times, alors qu'il se peignait depuis quelques épisodes déjà en roi Midas des affaires, le magnat de l'immobilier déclarait "89,9 millions de dollars de pertes nettes sur ses activités principales pour l'année précédente"

Une réalité bien différente de l'image soigneusement travaillée d'un homme d'affaires à qui tout sourit et qui contribuera, 12 ans plus tard, à le faire élire à la Maison Blanche.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle américaine New york times Télé-réalité
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants