2 min de lecture Intervention française au Mali

Soldats tués au Mali : la question du retrait des troupes se pose-t-elle ?

ÉCLAIRAGE - Après la mort de Tanneri Mauri, Dorian Issa-Khanian et Quentin Pauchet, Emmanuel Macron a rappelé sa détermination à poursuivre les opérations. 47 soldats français sont morts en huit ans au Sahel.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Soldats tués au Mali : la question du retrait des troupes se pose-t-elle ? Crédit Image : DAPHNÉ BENOIT / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Decroix
Christophe Decroix édité par Coline Daclin

Tanneri Mauri, Dorian Issa-Khanian et Quentin Pauchet, trois soldats du premier régiment de chasseurs de Thierville-sur-Meuse, sont décédés lundi 28 décembre au Mali. Ils étaient arrivés le mois dernier dans le pays, dans le cadre de l'opération Barkhane. Leur véhicule blindé léger a été atteint par un engin explosif improvisé.

Cela fera bientôt huit ans que la France est engagée au Sahel et le bilan est lourd : 47 morts au total, avec ces trois jeunes soldats. Officiellement, il n'est pas question de se retirer. Barkhane engage actuellement plus de 5.000 soldats dans le Sahel. Des effectifs qui ont même été augmentés, avec 600 militaires de plus, il y a un peu moins d'un an lors du sommet de Pau. Lundi soir encore, le président Macron rappelait sa détermination à poursuivre la lutte contre le terrorisme.

Mais après huit ans de guerre, la France aimerait diminuer son engagement. C'est pour cela qu'elle forme les soldats maliens et encourage la montée en puissance du G5 Sahel qui regroupe les forces des pays de la région. Il y aussi la Minusma, les troupes de l'ONU, mais aujourd'hui ces milliers d'hommes ne sont pas en capacité d'assurer la sécurité des populations civiles qui vivent dans une région grande comme dix fois la France.
 
Bien sûr, il y a eu des succès militaires : des chefs d'Al Qaida au Maghreb islamique ou de Daech ont été éliminés. Mais tant qu'on ne parviendra pas à développer ces régions, les islamistes recruteront parmi des populations démunies et le plus souvent oubliées par leur gouvernement.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Intervention française au Mali Opération Barkhane Sahel
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants