1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Michael Schumacher : pourquoi son attachée de presse a pleuré à l'évocation d'une photo
2 min de lecture

Michael Schumacher : pourquoi son attachée de presse a pleuré à l'évocation d'une photo

Après l'accident de ski du champion, Stéphan L'Hermitte de "L'Équipe" se rend à son domicile pour enquêter sur sa convalescence. Il propose alors à l'attachée de presse de "Schumi" de prendre une photo pour faire taire les rumeurs.

Michael Schumacher à Valence en Espagne, le 22 août 2009.
Michael Schumacher à Valence en Espagne, le 22 août 2009.
Crédit : Fred DUFOUR / AFP
RÉCIT - Michael Schumacher : le jour de son accident de ski à Méribel
02:48
L'INTÉGRALE - Michael Schumacher : pourquoi son attachée de presse a pleuré à l'évocation d'une photo ?
34:44
Flavie Flament & Bastien Robin & Capucine Trollion

Le 29 décembre 2013, Michael Schumacher la fusée des circuits termine sa course à 20km/h sur une piste de ski. Depuis, sa vie est un secret vaillamment gardé. 

Cette nouvelle a été "un choc assez énorme parce qu'il n'était jamais rien arrivé à Schumacher ou quasiment rien. Et ce jour-là en vacances dans son après-vie, dans sa deuxième vie, il lui arrive ça. C'est une espèce de destin complètement inattendu", se souvient Stéphan L'Hermitte, grand reporter à l'Équipe. 

Après la première conférence de presse sur son état de santé, c'est le choc dans le monde entier. Il subit deux opérations après l'accident. "Le problème, c'était qu'on ne savait quasiment rien [de son état, ndlr], c'était limité aux communiqués médicaux (...) Les médecins ont été précis, ils n'ont pas divulgué des rumeurs", poursuit Stéphan L'Hermitte avant de conclure : "Rien ne sortait".

La communication était alors déjà verrouillée par le clan Schumacher relève Flavie Flament. "Plus tard on a quand même eu des gens, notamment en Allemagne, qui ont écrit que Michael Schumacher marchait [après son accident, ndlr] et le clan Schumacher a été au tribunal. Ils ont dû prouver, et c'est la première fois qu'on a eu des nouvelles de Schumacher, qu'il ne marchait pas", raconte le journaliste sportif. 

Où en est-il maintenant ?

On a des informations au compte-goutte et le mystère est bien gardé autour de son état de santé. "Oui, on n'a toujours pas bougé. Avec L'Équipe on avait enquêté très très longuement en Allemagne, en France, en Suisse, autour de son cas. Notamment, il est protégé par une attachée de presse-agent", raconte Stéphan L'Hermitte. 

À lire aussi

Chez Schumacher, Stéphan L'Hermitte. propose alors à l'attachée de presse : "Je lui disais : 'Tu sais si tu montrais une photo de Michael assis sur une chaise avec une couverture au bord du lac avec une couverture, comme quelqu'un qui récupère, ça changerait tout (...) il n'y aurait pas de paparazzi, il n'y aurait pas de gens qui rentrent dans la propriété'". 

Et à ce moment-là, elle se met à "pleurer". Elle lui répond : "'Ça n'existe pas, je ne peux pas. Cette photo n'existe pas'. Cela veut dire que Schumacher est probablement allongé, il n'a probablement pas de contact avec l'extérieur et même si les gens ont envie finalement d'avoir de bonnes nouvelles, je crois que cette bonne nouvelle n'existe pas, en tout cas, on ne la connaît pas", ajoute le journaliste.

"On ne parle pas d'une personne en convalescence comme on peut l'imaginer nous. On parle d'une personne malade toujours alitée", résume Flavie Flament. "La seule chose que parfois le clan Schumacher a dit c'est qu'il ferait des progrès", conclut Stéphan L'Hermitte. 

Tous les jours dans Jour J, de 20h à 21h sur RTL, Flavie Flament vous fait découvrir les grands moments d’actualité qui ont marqué la mémoire collective.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/