1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Royaume-Uni : vives inquiétudes autour de l'état de santé d'Elizabeth II
2 min de lecture

Royaume-Uni : vives inquiétudes autour de l'état de santé d'Elizabeth II

Si le palais de Buckingham affirme que la reine doit simplement plus se reposer après avoir passé une nuit à l'hôpital, nombreux sont les Britanniques à s'alarmer, alors qu'Elizabeth II doit fêter ses 70 ans de règne en juin prochain.

La reine Elizabeth II, le 8 juin 2018.
La reine Elizabeth II, le 8 juin 2018.
Crédit : Kirsty Wigglesworth / POOL / AFP
Royaume-Uni : vives inquiétudes autour de l'état de santé d'Élizabeth II
02:44
Royaume-Uni : vives inquiétudes autour de l'état de santé d'Élizabeth II
02:44
Marie Billon - édité par Quentin Marchal

L’état de santé de la reine d’Angleterre inquiète grandement de l'autre côté de la Manche. Après avoir passé une nuit à l’hôpital la semaine dernière, Elizabeth II, 95 ans, a finalement annulé son déplacement à la COP26, le sommet du climat qui commence ce dimanche 31 octobre à Glasgow, en Écosse.

Au Royaume-Uni, les grands supporters de la monarchie britannique sont très tourmentés ces derniers jours mais font confiance au palais de Buckingham qui affirme que la reine doit simplement plus se reposer. Beaucoup d’autres se montrent plus sceptiques et se demandent si la cour n’essaie pas de minimiser l’état de santé de la reine

À cela, les spécialistes répondent qu'Elizabeth II étant cheffe d’État, son état de santé relève du privé, mais s'il était vraiment en danger, au point de déclencher un changement à la tête de l’État, le palais devrait alors être plus ouvert. Aujourd’hui, Buckingham Palace prend soin de diffuser des photos de la reine au travail, souriante et pimpante, participant à des audiences en vidéo.

Les obsèques d'Elizabeth II déjà préparées

Le palais de Buckingham a également annoncé qu’il allait revoir l'emploi du temps de la reine. Pour quelqu’un de 95 ans, Elizabeth II se montrait particulièrement active mais va désormais lever le pied. Si elle avait déjà renoncé il y a quelques années aux voyages à l’international, la monarque devrait aussi éviter de faire des engagements seule. Cela lui permettra d'être suppléer par un autre représentant royal dans le cas où elle veuille se retirer.

À lire aussi

Malgré cela, il n'est nullement question d’abdication. Les Britanniques n’y songent même pas et se souviennent que la reine a juré pour ses 18 ans de dédier sa vie entière à la couronne. Pendant des siècles, évoquer la mort du souverain était perçu comme de la haute trahison mais aujourd’hui, le Royaume-Uni s’y prépare plus ouvertement

On sait que parfois, les soldats s’entraînent la nuit pour répéter le trajet du cortège funèbre. Tous les Britanniques ou presque savent ce que signifie "London Bridge is down" (Le pont de Londres est tombé ndlr), à savoir que la reine est morte. À partir de là, tout est prévu. De la gestion des foules, à la vitesse à laquelle mettre les drapeaux en berne ou les premiers pas du nouveau roi Charles. Tout est donc près et la reine elle-même a donné son blanc-seing.

Mais les Britanniques n’aiment pas en parler car la reine doit fêter ses 70 ans de règne en juin prochain. La mort leur a déjà volé la fête des 100 ans du Prince Philip au printemps, ils n’imaginent pas passer à nouveau une telle période de fête en deuil.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/