1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Elizabeth II : après son retrait de la COP26, la presse anglaise se veut rassurante
2 min de lecture

Elizabeth II : après son retrait de la COP26, la presse anglaise se veut rassurante

Moins d'une semaine après avoir passé une nuit à l'hôpital, et quelques heures après une apparition en vidéo, la reine Elizabeth II a décidé "à regret" d'annuler son déplacement à la COP26 sur le climat.

La reine Elizabeth II, le 19 octobre 2021
La reine Elizabeth II, le 19 octobre 2021
Crédit : Alastair Grant / POOL / AFP
Elizabeth II : après son retrait de la COP26, la presse anglaise se veut rassurante
01:02
Marie Billon - édité par Thomas Pierre

La reine d'Angleterre contrainte d'annuler un nouveau voyage, sur recommandation de ses médecins. Après l'Irlande du Nord, Elizabeth II ne se rendra pas non plus en Écosse, dimanche 31 octobre, pour le début de la COP 26, la conférence sur le climat. Agée de 95 ans, elle avait déjà passé une nuit à l'hôpital la semaine dernière pour passer des examens. 

Ce mercredi, malgré ces nouvelles inquiétantes, la presse garde son légendaire flegme britannique et se veut rassurante. La plupart des journaux mettent en première page une photo que le Palais vient de publier. On voit la monarque souriante devant un écran participant à une audience virtuelle à Windsor, mardi après-midi. 

"La reine est de retour au travail, mais manquera la COP", explique l'Express. "Elle ratera la COP, mais elle télétravaille", ajoute le Daily Telegraph. "L'emploi du temps ultra chargé de la monarque de 95 ans devrait faire honte aux autres membres de la famille royale. Elle a besoin de se reposer", assène The Mirror

Un retrait "dramatique" pour The Sun

Il n'y a que The Sun pour qualifier ce retrait de "dramatique". "Elizabeth II suscite des inquiétudes autour de son état de santé en se retirant d'un nouvel engagement", précise le tabloïd. "Ce n'est pas une décision prise à la légère", indique la BBC sur son site. La reine est très attachée aux questions d'environnement et surtout, plusieurs journaux rapportent qu'elle craint que certains dirigeants utilisent l'excuse de son absence pour eux aussi faire faux-bond. 

À lire aussi

Mais selon le Daily Mail, c'est une "décision raisonnable", prise uniquement par précaution après que les docteurs de Sa Majesté ont estimé qu'il n'était pas judicieux de faire entreprendre à la monarque fatiguée un trajet de plus de 1.000 km aller-retour. Ce retrait est donc une source d'inquiétude pour ses sujets, mais également une déception pour elle. 

Une hospitalisation qui interroge

Mais la semaine dernière, Elizabeth II avait dû passer une nuit à l'hôpital pour des examens préliminaires. Selon Buckingham Palace, le Palais n'avait révélé cette courte hospitalisation que contraint et forcé par un tabloïd. Une gestion très critiquée par l'opinion publique, qui se demande pourquoi faire des secrets autour de la santé de la chef d'État. Elizabeth II a 95 ans et la voir se déplacer avec une canne début octobre avait déjà ému les Britanniques

Mardi, elle avait repris ses engagements, tenant deux audiences vidéo. Buckingham Palace a publié une photo d'elle souriante et pimpante dans une robe jaune. Derrière son écran, ce sera à travers un message enregistré que la reine adressera finalement à la COP26, le 1er novembre. La reine virtuelle est une nouvelle réalité à laquelle ses sujets vont peut être devoir s'habituer. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/