1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Meghan Markle insinue que Buckingham Palace "colporte des mensonges" sur elle
1 min de lecture

Meghan Markle insinue que Buckingham Palace "colporte des mensonges" sur elle

Rien ne va plus entre Meghan Markle et le palais de Buckingham. Dans un extrait de son interview avec Oprah Winfrey, qui sera diffusée le 7 mars prochain, elle accuse la famille royale.

Meghan Markle dans son entretien avec Oprah Winfrey
Meghan Markle dans son entretien avec Oprah Winfrey
Crédit : Capture d'écran Twitter @CBS
Meghan Markle insinue que Buckingham Palace "colporte des mensonges" sur elle
01:25
Marie Billon - édité par Capucine Trollion

La duchesse de Sussex et son époux qui ont refait leur vie loin de Londres, à Los Angeles, ne sont pas prêts de reprendre le thé avec la Reine. Meghan Markle a vidé son sac de luxe dans une interview avec Oprah Winfrey, qui sera diffusée intégralement, le 7 mars prochain.

C'est la chaîne américaine CBS qui a diffusé un extrait, ce 4 mars, de cette interview déjà enregistrée il y a quelques jours. Ce n'est pas juste un avant-goût, ce petit extrait a été savamment choisi. Meghan Markle répond aux accusations qui sont portées contre elle, elle est accusée de harcèlement par d'anciens employés, et qui font l'objet d'une enquête interne au palais de Buckingham.

"Je ne sais pas comment ils pourraient s'attendre qu'après tout ce temps, nous restions silencieux. Il y a un rôle actif que la firme joue dans la perpétuation des mensonges à notre sujet", explique ainsi la duchesse de Sussex dans l'extrait en question. Puisque ses propos ont été enregistrés avant que ces accusations d'harcèlement soient rendues publiques, et le lancement d'une enquête interne à Buckingham Palace, cela montre plus que la fracture entre le couple et la famille royale est très profonde.

Le 3 mars dernier, le porte-parole de la duchesse de Sussex a répondu directement aux accusations portées contre Meghan Markle par les anciens employés : "La Duchesse est attristée par ces dernières attaques", dit-il, prenant soin de mettre en cause ces attaques plutôt que de la décision du Palais de lancer une enquête.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/