1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Présidentielle 2022 : quelle serait la première mesure de Macron ou de Le Pen ?
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : quelle serait la première mesure de Macron ou de Le Pen ?

Référendum d'immigration, pouvoir d'achat, réforme des retraites... découvrez la première mesure que Le Pen ou Macron appliqueront s'ils sont élus le 24 avril prochain.

Marine Le Pen et Emmanuel Macron briguent la présidence de la République française le 24 avril 2022
Marine Le Pen et Emmanuel Macron briguent la présidence de la République française le 24 avril 2022
Crédit : AFP
Marine Derquenne

Le scrutin du 24 avril prochain départagera les deux candidats à l'Élysée. Pour savoir quelle sera leur priorité dès leur arrivée au pouvoir, il faut connaître la première mesure qu'ils appliqueraient. Et il s'avère qu'Emmanuel Macron et Marine Le Pen veulent tous les deux agir pour augmenter le pouvoir d'achat des Français, mais pas de la même manière.

Marine Le Pen a affirmé que la première chose qu'elle comptait faire, en arrivant à l'Élysée, sera de "baisser la TVA 20 à 5,5% sur le carburant, le fioul, l'électricité et le gaz". La candidate RN souhaite également "supprimer, tant que l'inflation sera supérieure à la croissance d'un point, les augmentations de carburants qui ont d'ailleurs été mis en œuvre par Emmanuel Macron et qui ont déjà créé une crise sociale qu'est celle des 'gilets jaunes'", selon ses propos tenus sur RTL le 7 avril dernier. 

Quant à Emmanuel Macron, il a assuré vouloir "porter la prime du pouvoir d'achat" plafonnée actuellement à 1.000 à "6.000 euros dès cet été", tel qu'il l'a déclaré sur France Bleu. Le 6 avril, le président candidat avait aussi expliqué sur TF1 qu'il souhaitait revaloriser les retraites sur inflation dès la période estivale. Le président-candidat a aussi promis de "maintenir un bouclier pour le prix du gaz et l'électricité" et de "maintenir la ristourne à la pompe" si les prix continuent de monter.

Outre le pouvoir d'achat, quelle serait la première mesure emblématique de leur quinquennat ?

En dehors du pouvoir d'achat, l'ancienne présidente du FN avait aussi déclaré en octobre dernier sur RTL qu'une de ses premières mesures emblématique serait, sans hésiter, soumettre un "référendum sur l'immigration" aux Français. Le projet de loi visera à "arrêter les pompes aspirantes, à expulser les indésirables, c'est-à-dire les clandestins, les délinquants... Et à rendre les Français maîtres chez eux par l'intermédiaire de la priorité nationale et de la primauté de la Constitution française sur les textes européens", avait expliqué la candidate du RN. Autrement dit, le texte inscrira dans la Constitution la "maîtrise" de l'immigration, en interdisant toute régularisation, ainsi que la "priorité nationale" dans l'accès par exemple au logement ou à l'emploi.

À lire aussi

Le président-candidat souhaite, lui, engager "une phase de concertation avec les partenaires sociaux (...) dès l'autonome prochain" pour engager la réforme des retraites.  Emmanuel Macron avait aussi déclaré vouloir "lancer les grands chantiers école, santé, autonomie, justice dès la première année. On doit continuer la réforme aussi du marché du travail", avait-il affirmé lors d'une interview dans Le Figaro le 6 avril. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.