2 min de lecture Liban

L'homme d'affaires Ziad Takieddine a passé 14 jours en prison au Liban

Ziad Takieddine ancien témoin à charge contre l'ex-président Nicolas Sarkozy, a passé deux semaines en prison au Liban.

Ziad Takieddine le 18 octobre 2010, à Paris.
Ziad Takieddine le 18 octobre 2010, à Paris. Crédit : ANTONIOL ANTOINE/SIPA
William Vuillez
William Vuillez
et AFP

L'homme d'affaires franco-libanais Ziad Takieddine, un ancien témoin à charge contre l'ex-président Nicolas Sarkozy, a passé deux semaines en prison au Liban, sur fond de litige avec son ancien avocat, ont indiqué vendredi les deux parties à l'AFP. Takieddine, 70 ans, s'était enfui à Beyrouth après avoir été condamné en juin en France dans le cadre de l'affaire Karachi sur des commissions occultes liées à des contrats d'armement avec l'Arabie saoudite et le Pakistan.

L'avocat libanais Hani Mourad, qui a intenté un procès contre l'homme d'affaires, a déclaré que M. Takieddine avait "été arrêté du 26 octobre au 10 novembre au détachement judiciaire de Saïda", dans le sud du Liban, après une plainte qu'il a déposée contre lui et deux autres personnes. Le texte de la plainte, dont l'AFP a obtenu une copie, évoque "menaces, chantages, diffamation, escroquerie, abus de confiance" et non paiement d'honoraires. La justice a ensuite libéré les trois personnes sous contrôle judiciaire.

Hani Mourad affirmé par ailleurs avoir pu consulter du temps où il défendait ce dernier des relevés de compte portant sur "des milliers de virements bancaires" depuis les comptes de M. Takieddine en Libye vers ses comptes au Liban puis vers des comptes de personnes et entreprises françaises et libanaises présentes en France. Il n'a pas fourni d'autres détails.

200 millions de dollars auprès de trois banques libanaises

En 2016, Ziad Takieddine avait affirmé au site d'information français Mediapart avoir personnellement remis, en 2006 et 2007, 5 millions d'euros en liquide provenant de Libye et visant à financer la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy. Le 11 novembre dernier, dans une spectaculaire volte-face, il a retiré ses accusations contre l'ancien président dans une interview à l'hebdomadaire Paris Match et à la chaîne BFMTV.

À lire aussi
Carlos Ghosn à Jounieh (Liban), le 29 septembre 2020. Carlos Ghosn
Renault : "Et si le bilan de Ghosn était globalement désastreux ?", s'interroge Brunet

Vendredi, M. Mourad a affirmé que M. Takieddine lui avait confié il y a un an et demi la tâche de récupérer près de 200 millions de dollars auprès de trois banques libanaises. En échange, il lui a promis un appartement et 30% des montants récupérés auprès des banques, toujours selon l'avocat.

Selon une source proche de M. Takieddine, M. Mourad a été licencié pour avoir notamment tenté de conclure des "accords avec les banques" libanaises à l'insu de son client. La source a qualifié l'arrestation de M. Takieddine de procédure "routinière", affirmant que le juge l'avait libéré à la première audience.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Liban Ziad Takieddine Justice
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants