1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Guerre en Ukraine : les 4 types de sanctions économiques prises contre la Russie
2 min de lecture

Guerre en Ukraine : les 4 types de sanctions économiques prises contre la Russie

PODCAST - François Lenglet se penche sur les lourdes sanctions économiques infligées à la Russie après l'invasion de l'Ukraine. Quelles conséquences peuvent avoir ces mesures ?

Le CAC 40 est l'indice phare de la Bourse de Paris
Le CAC 40 est l'indice phare de la Bourse de Paris
Crédit : AFP / Archives, Thomas Samson
Saison 3 - 22. Ce qu'il faut savoir sur les sanctions économiques contre la Russie
00:10:29
François Lenglet - édité par Sylvain Zimmermann

Après l'agression militaire visant l'Ukraine, les occidentaux ont pris de lourdes sanctions économiques contre la Russie.

C'est tout simplement le plus gros bloc de sanctions jamais pris contre un pays. C'est bien pire que ce qui avait été fait pendant la crise uranienne sur le nucléaire, ou celle de la Corée du Nord. Autre première : ce n’est pas l'ONU qui a pris ces sanctions. Là, c'est une coalition qui rassemble l'Europe, les États-Unis, le Royaume-Uni, la Suisse, le Canada.


Ces sanctions se décomposent en quatre types :

1. Des sanctions personnelles contre les responsables politiques du régime, Vladimir Poutine compris. C'est à dire geler leurs actifs à l’étranger, les empêcher d'effectuer des transactions, etc. Mais aussi contre les députés qui ont voté pour l’invasion de l’Ukraine, et contre les oligarques, ces patrons de ces grandes entreprises de matières premières, riches à milliards.

À écouter aussi

2. Des restrictions à l’importation frappant les technologies et les matériaux stratégiques. qui vont probablement pénaliser l’industrie de l’armement russe.

3. La déconnexion de la Russie du réseau de paiement international SWIFT. Il s’agit d’un système belge qui a été créé en 1973 pour favoriser les paiements et les transferts d'argent d'un pays à un autre. Une messagerie cryptée et sécurisée qui valide les transactions financières dans le monde entier. Une sorte de passeport financier. On a sorti certaines banques russes de ce réseau. On a pris soin de détourer les banques qu’on voulait préserver, comme la filiale de la Société générale.

4. Enfin, ce que les Américains appellent "l’arme nucléaire" économique : l’interdiction pour la banque centrale d’utiliser ses quelque 600 milliards de réserves (détenues à environ 30% en euros, 20% en or, 20% en dollars) pour soutenir le rouble. 

Vers un "Pearl Harbor" monétaire ?

La Russie peut-elle surmonter les sanctions économiques internationales ? Difficile. Ces mesures vont asphyxier l'économie russe. Toutes les importations vont coûter près de 40 % plus cher et les taux d’intérêt grimpent à 20% désormais.

Les taux d’intérêt quant à eux grimpent et sont à 20% désormais. Ce n’est pas bon du tout pour la croissance. La communauté internationale vise l'effondrement de l’économie russe, une sorte de "Pearl Harbor" monétaire.

Abonnez-vous à ce podcast

>> Hors-série Lenglet-Co, un podcast hebdomadaire présenté par François Lenglet, qui vous donne les clés pour tout comprendre des évolutions et des mutations économiques, en Europe et dans le monde. Le journaliste en profite aussi pour tordre le cou à de nombreuses idées reçues sur l'économie.

Si vous souhaitez poser des questions à François Lenglet, écrivez à temoins@rtl.fr.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/