1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Guerre en Ukraine : qu’est-ce que Swift, présenté comme l’arme financière contre la Russie ?
1 min de lecture

Guerre en Ukraine : qu’est-ce que Swift, présenté comme l’arme financière contre la Russie ?

Volodymyr Zelensky a demandé à la communauté internationale d'exclure la Russie du système Swift. Une sanction qui pourrait avoir un impact sur l'économie russe, mais aussi mondiale.

Le logo Swift. (illustration)
Le logo Swift. (illustration)
Crédit : JACQUES COLLET / BELGA / AFP
Martial You - édité par Thibault Nadal

Parmi les armes économiques brandies contre le président Vladimir Poutine - et réclamées par son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky -, on retrouve le système bancaire Swift qui permet de valider instantanément les transactions financières entre différents pays. 

La plateforme belge a été créée en 1973. C'est une messagerie sécurisée qui permet de suivre ces opérations commerciales. On estime que, chaque jour, plus 42 millions de messages sont envoyés à travers le monde.

Le principe est assez simple : une entreprise A achète un bien à une entreprise B située dans un autre pays. Sa banque signale l'opération via la messagerie cryptée à l'autre établissement. C'est une sorte de trace écrite qui prouve que l'opération a bien eu lieu.

11.600 banques dans 200 pays utilisent ce système Swift indispensable pour faire de l'import-export, qui est la norme internationale.

La Russie se tourne désormais encore plus vers la Chine

À écouter aussi

Bloquer Swift revient donc à paralyser une partie des échanges. Or l'économie russe repose beaucoup sur les exportations de matières premières - pétrole, gaz, acier, céréales -  et toutes ces transactions se font en dollars, donc il faut qu'elles passent par Swift.

Sans ce système, chaque vente doit être validée par un courriel ou un fax, ce qui retarde énormément les transactions. Mais ça veut aussi dire que cela va compliquer les achats de produits russes : le gaz ou le pétrole. Le gaz allemand est à 40% russe, le gaz italien est à 30% russe, donc ça ralentit aussi les achats des clients de la Russie. Et le premier partenaire de la Russie, c'est l'Europe. Et de loin.

La Russie a besoin d'un système du type Swift et c'est bien pour ça que Moscou est en train de monter un modèle alternatif, concurrent avec la Chine.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.