1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Italie : l'huile d'olive, "or vert" du pays, menacée de disparition
2 min de lecture

Italie : l'huile d'olive, "or vert" du pays, menacée de disparition

Un nouveau rapport pointe la détresse grandissante des producteurs d'huile d’olive italiens. Les importations se multiplient et la production, en chute libre, est à son plus bas niveau depuis 25 ans.

Economie : l'huile d'olive italienne menacée de disparition (illustration)
Economie : l'huile d'olive italienne menacée de disparition (illustration)
Crédit : DANIEL GARCIA / AFP
Joanna Wadel

La catastrophe se profile. L'Italie pourrait bientôt connaître une pénurie de l'un des produits les plus emblématiques de sa gastronomie, son huile d'olive extra vierge. Réputée pour sa saveur, l'huile d'olive italienne fait partie intégrante du patrimoine gastronomique de la péninsule.

Un trésor qui, en cette période de troubles que traverse le pays méditerranéen, est amené à manquer dès le printemps prochain. Or, si l'on savait les producteurs en grande difficulté depuis plusieurs années, le dernier état des lieux est sans appel, comme le rapporte Les Echos.

Dans un rapport publié ce jeudi 14 février, la Coldiretti, syndicat agricole majeur, fait état d'une situation alarmante. Elle pointe un déclin de la production -57%, soit 185.000 tonnes en 2018 contre 429.000 produites en 2017. Le plus bas niveau depuis 25 ans. Une baisse calamiteuse pour le secteur déjà sur la sellette, entraînant le licenciement de 100.000 personnes. 

Une bactérie et de mauvaises conditions climatiques

Plusieurs facteurs ont favorisé l'étiolement du marché national, notamment les changements climatiques de ces dernières années. En 2018, la région des Pouilles située au sud de l'Italie, a connu un épisode neigeux inédit et dévastateur pour sa production, qui a chuté de 65%. Un chiffre d'autant plus important que la zone, qui déplore déjà 400 millions de tonnes en moins que l'année dernière, assure la moitié des récoltes nationales et qu'elle concentre nombre d'usines de production. 

À lire aussi

L'autre raison responsable de la dégradation de la production italienne est d'ordre phytosanitaire. La bactérie nommée xylella s'est attaquée aux oliviers, décimant des milliers d'arbres, précieuse ressource économique et culturelle du pays. 

La concurrence méditerranéenne bat des records

Cette perte drastique de production italienne ouvre la porte à l'importation d’huiles venues de l'étranger comme la Tunisie, le Maroc ou encore l'Espagne, principaux concurrents du marché. Le bilan du syndicat indique qu'en 2018, l'importation d’huiles tunisiennes sur le sol italien a grimpé de 150%. Et si l'huile ibérique ne dépasse pas encore sa grande rivale, sa production est désormais neuf fois supérieure à celle de l'Italie. 

Pour sauver la production, Ettore Prandini, directeur de la Coldiretti, en appelle à une intervention "structurelle" pour relancer le marché et sauver les oléiculteurs. L'organisme rappel que l'Italie reste à ce jour le leader mondial en matière d'huiles de qualité, avec 533 variétés d'olives, plus que dans n'importe quel pays du monde. La rareté du produit pourrait bientôt le rendre inaccessible pour la plupart des consommateurs.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/