2 min de lecture Corse

Comment la Corse affronte la redoutable bactérie "tueuse d'oliviers"

Il n'existe aucun traitement et cette bactérie a déjà dévasté la région des Pouilles, en Italie. L'île prend donc des mesures exceptionnelles pour tenter de contenir sa propagation.

Des oliviers à Sainte-Lucie-de-Tallano (Corse-du-Sud) le 4 novembre 2014 (archive).
Des oliviers à Sainte-Lucie-de-Tallano (Corse-du-Sud) le 4 novembre 2014 (archive). Crédit : PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Arrivée en France il y a quelques mois, la bactérie tueuse d'oliviers a été formellement identifiée dans le sud de la Corse, ce qui inquiète les agriculteurs de l'île. La préfecture annonce un plan d'urgence

Ces nouvelles mesures ont été "mises en place dès la confirmation de la présence de la bactérie Xylella Fastidiosa", indique la préfecture dans un communiqué ce samedi 25 juillet. Cette bactérie, qui attaque les oliviers, mais aussi la vigne et les clémentiniers, a été formellement identifiée jeudi, sur des feuilles de myrte dans une haie en bordure d'une zone commerciale à Propriano (Corse-du-Sud). Dans un rayon de 100 mètres alentour, "la désinsectisation intégrale de la zone a été effectuée par le service de lutte antivectorielle du conseil départemental". En outre les forestiers-sapeurs ont procédé vendredi à "l’arrachage et la destruction de l’ensemble des végétaux" dans ce périmètre. Cette opération se poursuivra "jusqu’au traitement complet de la zone."

>
Angoisse et colère des agriculteurs corses Crédit Image : dailymotion | Crédit Média : Elise Bretaud / AFPTV / AFP | Date :

Une zone tampon de 10 km autour du secteur infecté

Par ailleurs, une enquête épidémiologique menée par le département se poursuit en Corse-du-Sud, "avec l’identification d’autres plants issus du même lot que les végétaux confirmés positifs et sur lesquels des prélèvements ont été effectués", indique la préfecture. Concernant le contrôle du fournisseur de ces végétaux, "l’intégralité du stock a fait l’objet d’une consignation (et) aucune nouvelle marchandise ne peut entrer ni sortir de cet établissement dans lequel des prélèvements ont également été réalisés." Alors que les contrôles ont été renforcés depuis jeudi dans les ports corses, la préfecture annonce que, depuis vendredi, "un nouvel arrêté préfectoral vient compléter un premier dispositif destiné à prévenir la propagation de la bactérie" adopté au printemps.

La bactérie tueuse d'oliviers identifiée en Corse
La bactérie tueuse d'oliviers identifiée en Corse Crédit : P.PIZARRO/S.MALFATTO, SIM/TSQ / AFP

Cet arrêté prévoit "une zone délimitée de 10 km de rayon minimum" autour du foyer de Xylella Fastidiosa, comprenant une "zone infectée" et une "zone tampon". Dans la première, correspondant à un rayon de 100 mètres autour du lieu de la découverte de la bactérie, "la plantation de tout végétal figurant dans la liste spécifiée est interdite et des mesures d’éradication devront être appliquées". Il s'agit du traitement phytopharmaceutique, de prélèvements, d'abattage et de destruction. Des restrictions de circulation des végétaux seront également appliquées jusqu’à la fin de la procédure d’éradication dans la zone tampon, entre la zone infectée et la fin de la zone délimitée. Enfin, des mesures de surveillance des insectes, vecteurs de prospection des végétaux, seront mises en place. Tout déplacement et sortie de végétaux sont également prohibés dans ce secteur concerné. 

Une réunion de crise lundi

À lire aussi
Le Parlement européen en 2017 élections européennes
Les résultats des européennes 2019 en Corse par département

"Il est important de rappeler que seul le périmètre délimité est impacté par les différentes mesures de restrictions de circulation, notamment des productions agricoles, qui n’auront donc aucune conséquence en dehors de cette zone", souligne la préfecture, qui rappelle qu'un arrêté du 30 avril interdisant l’introduction de végétaux en Corse "continue naturellement de s'appliquer." La préfecture indique enfin qu'un numéro vert (08 00 87 36 99) permet de signaler des cas suspects et de se renseigner auprès de spécialistes. Une réunion sera organisée lundi à la préfecture à Ajaccio, avec "l’ensemble des acteurs du monde agricole concernés afin de présenter le détail de ces nouvelles mesures". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Corse Agriculture Bactérie toxique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779211071
Comment la Corse affronte la redoutable bactérie "tueuse d'oliviers"
Comment la Corse affronte la redoutable bactérie "tueuse d'oliviers"
Il n'existe aucun traitement et cette bactérie a déjà dévasté la région des Pouilles, en Italie. L'île prend donc des mesures exceptionnelles pour tenter de contenir sa propagation.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/comment-la-corse-affronte-la-redoutable-bacterie-tueuse-d-oliviers-7779211071
2015-07-25 13:47:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/pE7WbD-JV3VcLoTW4Z9ZcQ/330v220-2/online/image/2015/0725/7779211173_des-oliviers-a-sainte-lucie-de-tallano-corse-du-sud-le-4-novembre-2014-archive.jpg