3 min de lecture Coronavirus

Déconfinement : Allemagne, Corée, Espagne… Comment gèrent les autres pays ?

ÉCLAIRAGE - Des dizaines de millions d'Européens ont commencé lundi 11 mai à retrouver une partie de leur liberté, au moment où le coronavirus resurgit en Corée du Sud et à Wuhan.

Un café de Séville, le 11 mai 2020
Un café de Séville, le 11 mai 2020 Crédit : CRISTINA QUICLER / AFP
Thomas Pierre
Thomas Pierre et AFP

Après près de deux mois d'attente, les Français peuvent enfin souffler. Le déconfinement a débuté le lundi 11 mai dans tout le pays. La plupart des commerces peuvent rouvrir, en respectant des mesures de distanciation physique. Les déplacements sont également de nouveau autorisés, dans une limite de 100 km autour de chez soi.

Pour autant, bars, restaurants, théâtres et cinémas restent toujours fermés. En Espagne, au contraire, la moitié des habitants peuvent de nouveau s'installer aux terrasses des bars et restaurants, même si Madrid et Barcelone ne sont pas concernées.

Nombre de pays ont en effet aussi entrepris, chacun à leur manière, d'alléger les mesures des restrictions mises en place pour le lutter contre le coronavirus. Or, tout le monde ne gère pas la levée du confinement de la manière. Petit tour d'horizon. 

L'Europe se déconfine peu à peu

En Allemagne, les autorités ont annoncé mercredi dernier un retour progressif à la normale, après le début du déconfinement le 20 avril, avec notamment la réouverture des écoles primaires et des restaurants. Toutefois, au bout de quelques jours seulement, des premiers ratés ont été enregistrés. Trois cantons allemands dépassent depuis la limite autorisée de cas de nouvelles contaminations

En Espagne, la moitié des habitants peuvent de nouveau goûter aux plaisirs des terrasses des bars et restaurants. Madrid et Barcelone en ont été exclues. Dans les zones autorisées, les réunions jusqu'à dix personnes sont permises. Les petits commerces, les églises, les musées et les terrasses de bar et de restaurant, peuvent rouvrir mais en limitant l'affluence à une portion de leur capacité d'accueil. 

À lire aussi
Une personne travaillant en télétravail (illustration) coronavirus
Coronavirus : un salarié en télétravail peut-il bénéficier de la prime transport ?

En Italie, le retour à la normale se fait tout en douceur. À Rome, les bars rouvrent, mais uniquement à emporter. Les commerces de détail ne lèveront leurs rideaux que le 18 mai et les restaurants ne pourront reprendre une activité que bien plus tard. Côté éducation, les écoles restent fermées jusqu’en septembre, mais les enfants peuvent désormais profiter des parcs rouverts. 

Au Pays-Bas, les écoles primaires et garderies fonctionnent partiellement. En Belgique, la plupart des commerces ont réouvert. En Grèce, tous les magasins de détail, sauf les centres commerciaux, peuvent aussi lever le rideau. 

En Russie, Vladimir Poutine a ordonné la fin dès mardi 12 mai de la période chômée, en vigueur depuis fin mars pour faciliter la mise en oeuvre du confinement, donnant le signal d'une sortie progressive des restrictions.

Résurgence en Asie

En Corée du Sud, où l'épidémie avait été jugulée, Séoul a ordonné des fermetures des bars et discothèques après une résurgence de la maladie Covid-19. Nombre des nouvelles contaminations ont un lien avec un homme de 29 ans testé positif après avoir fréquenté début mai cinq clubs et bars à Itaewon, l'un des quartiers branchés de Séoul. 

À Wuhan, la ville chinoise où le virus avait commencé à frapper, les autorités ont annoncé un nouveau cas dimanche et cinq lundi, après plus d'un mois de répit à la suite d'un confinement draconien. Le parc Disneyland de Shanghai a toutefois rouvert ses portes lundi. 

Prolongation du confinement au Royaume-Uni

À contre-courant de nombre de ses voisins européens, le Royaume-Uni va poursuivre son confinement. Boris Johnson, lui-même rescapé, a annoncé dimanche prolonger au moins jusqu'au 1er juin le confinement du pays.

Le Premier ministre britannique espère pouvoir rouvrir magasins et écoles primaires "au plus tôt" début juin et certains bars et restaurants dès les premiers jours de juillet. Londres veut ainsi instaurer une période de quarantaine obligatoire pour les voyageurs arrivant au Royaume-Uni par avion. La feuille de route doit être détaillée devant les députés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Confinement Allemagne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants