1 min de lecture États-Unis

Coronavirus aux États-Unis : Donald Trump s'en prend vivement à Barack Obama

Depuis quelques jours, le président Trump s'en prend à son prédécesseur Obama, accusé d'avoir espionné sa campagne électorale de 2016 et de ne pas avoir préparé le pays à la crise sanitaire actuelle.

micro generique Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
Coronavirus aux États-Unis : Donald Trump s'en prend vivement à Barack Obama Crédit Image : Robyn BECK / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Benoît Collet

Ces derniers jours, Donald Trump s'en est vivement pris à Barack Obama. Le président américain était d'ailleurs entré en politique en alimentant les théories racistes et complotistes sur son prédécesseur.

Avec le  #Obamagate, Donald Trump a ressorti d'obscures accusations d'espionnage de sa campagne de 2016 par l'ancien président démocrate. La chaîne Fox News relaie les charges de Donald Trump, qui en profite pour semer la confusion dans l'esprit des Américains.

Donald Trump contre-attaque un Barack Obama très critique vis-à-vis de la gestion de la crise sanitaire actuelle, qu'il a qualifié de "désastre chaotique absolu", alors qu'aux États-Unis, la tradition est que les anciens présidents ne critiquent jamais leur successeur. Donald Trump a répété que c'est à cause d'Obama qu'il n'y avait pas de tests Covid-19. Une allégation infondée puisque le virus n'était pas connu à l'époque de son mandat.

Selon certains analystes, Donald Trump attaque ainsi son prédécesseur car il aurait peur de perdre les élections à venir. En visant Barack Obama, Trump décrédibilise du même coup son actuel concurrent Joe Biden.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Parti républicain Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants