3 min de lecture États-Unis

Coronavirus : Donald Trump tente d'obtenir l'exclusivité d'un vaccin

Alors que les Américains se préparent au confinement, Trump essaye de négocier l'exclusivité d'un vaccin avec un laboratoire allemand.

Une lettre d'Amérique Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
Coronavirus : Donald Trump veut l'exclusivité d'un vaccin Crédit Image : NICHOLAS KAMM / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Chloé Richard-Le Bris

Comme la France, les États-Unis sont en train de se confiner. Avec un léger retard car pour l’instant, il y a moins de cas ici qu’en Europe, mais ça s’accélère. Je n’ai jamais vu New York aussi vide, aussi peu de gens dans les rues alors qu’il faisait très beau. J’habite au-dessus d’un des tunnels qui permet d’accéder à Manhattan, même la nuit de Noël il y a plus de monde. Et les plus riches sont partis se réfugier dans leurs villas des Hamptons à Long Island.

La Maison Blanche envisage de donner ce lundi 16 mars des ordres de fermeture. Le président hésite, certains de ses fidèles vont sur FOX News expliquer qu’au contraire, c’est le moment de soutenir les petits commerces. Sans attendre, un certain nombre d’États et de villes, New York, Los Angeles et d’autres, annoncent la fermeture des écoles, des restaurants, bars, discothèques, etc. Une ville du New Jersey, juste en face de Manhattan, impose même un couvre-feu. Les hôtels de Las Vegas ferment. Il y a de longues queues chez des armuriers, car certains veulent se protéger avec des armes en cas de pénurie.

En Californie, le gouverneur demande instamment aux plus âgés de ne pas sortir de chez eux. L’un de ses prédécesseurs, Arnold Schwarzenegger, se filme enfermé chez lui avec son âne et son poney. On a assisté à des scènes effarantes ici. Vous savez que les étrangers qui ont séjourné en Europe ne peuvent plus voyager vers les États-Unis depuis deux jours. Mais les Américains peuvent encore traverser l’Atlantique, et se sont empressés de rentrer.
 
Il y a eu des queues monstres, des gens entassés pendant 6, parfois 8 heures, aux postes frontières des aéroports de Dallas, Chicago, New York, le temps qu’on prenne leur température. Absurde au moment où tout le monde appelle à maintenir les distances d’au moins un mètre.

La banque centrale abaisse ses taux à presque zéro

Et puis il y une décision importante de la Fed. Une décision que le président Trump a saluée. La Réserve Fédérale, donc la Banque Centrale, abaisse ses taux à presque zéro. C’est une arme de gros calibre. Et elle en dégaine une seconde : elle va racheter massivement de la dette bancaire, pour au moins 700 milliards de dollars. En fait, la Fed inonde les marchés de dollars, de l’argent gratuit, comme elle l’avait fait pendant la crise financière. Elle met de l’huile dans le moteur économique pour qu’il ne se grippe pas. Par ailleurs, l’administration Trump cherche à acheter l’exclusivité d’un potentiel vaccin.

À lire aussi
Un nid de frelons asiatiques (illustration) États-Unis
Un nid de "frelons meurtriers" repéré pour la première fois aux États-Unis

Le gouvernement allemand confirme des révélations du journal Die Welt. L’administration Trump a bien proposé beaucoup d’argent à un laboratoire allemand qui prépare un vaccin pour en avoir la primeur et l’exclusivité. L’ambassadeur américain, un proche de Trump, dit que c’est faux, mais le PDG de la compagnie reconnait avoir rencontré le président Trump. Berlin essaye d’empêcher cette opération.

Souvenez-vous Donald Trump a été élu avec la promesse, l’Amérique d’abord, "America First". Il l’a redit l’autre jour lors de son allocution solennelle : "Le bien-être de l'Amérique d’abord". Eh bien l’Amérique d’abord, c’est ça.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Coronavirus Donald Trump
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants