1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Coronavirus : des vaccins à Omicron, l'année 2021 toujours aux prises avec le Covid-19
2 min de lecture

Coronavirus : des vaccins à Omicron, l'année 2021 toujours aux prises avec le Covid-19

Deux ans après l'apparition du virus, et en dépit de l'envoi d'experts par l'OMS en Chine, l'origine de la pandémie reste à élucider.

Un homme prie à côté d'un bûcher brûlant une victime du Covid-19, à New Delhi le 26 avril 2021.
Un homme prie à côté d'un bûcher brûlant une victime du Covid-19, à New Delhi le 26 avril 2021.
Crédit : JEWEL SAMAD / AFP
Thomas Pierre & AFP

L'année 2021 n'aura-t-elle été qu'une triste répétition de 2020 ? Malgré l'espoir suscité par le déploiement des vaccins contre le Covid-19, la pandémie a fait davantage de morts dans le monde en 2021. Le nombre total de décès, largement sous-évalués selon l'OMS, est désormais de plus de 5,3 millions, notamment sous l'effet du variant Delta plus contagieux.

Néanmoins, la vingtaine de vaccins lancés ont permis d'administrer plus de 8,7 milliards de doses, très inégalement réparties entre pays pauvres et riches, et non sans résistance des antivax. Les frontières se sont partiellement rouvertes. En juillet, les Jeux olympiques de Tokyo ont ainsi pu se dérouler, avec un an de retard et quasiment à huis clos.

Depuis cet automne, la planète est cependant confrontée à une nouvelle flambée des contaminations, alimentée par la propagation fulgurante d'un variant aux multiples mutations, Omicron. Face à une moindre efficacité des vaccins, les autorités renforcent l'arsenal sanitaire: rappel vaccinal, télétravail voire confinement. 

Parallèlement, deux ans après l'apparition du virus, l'origine de la pandémie reste à élucider, malgré l'envoi d'experts à Wuhan. 

2021, annus horribilis

À lire aussi

En 2021, partout dans le monde, se sont répétées les scènes de patients intubés ou alités dans les couloirs, pris en charge par des soignants épuisés. Dehors, dans les rues de pays comme le Brésil ou l'Indonésie, se sont formées des queues interminables de proches à la recherche d'oxygène.

Les images des centaines de bûchers improvisés pour incinérer les morts du Covid en Inde, ont incarné l'ampleur de la perte en vies humaines : officiellement plus de 5,5 millions mais peut-être deux ou trois fois plus, selon l'OMS. Aucun pays n'a été autant affecté que les États-Unis où plus 800.000 personnes sont mortes.

"Un très rude hiver"

Malgré tout l'espoir subsiste qu'en 2022 le Covid-19 devienne une maladie endémique avec laquelle l'humanité pourra apprendre à vivre. Un an après leur arrivée sur le marché, des vaccins ont prouvé leur efficacité contre les formes les plus graves de la maladie, à défaut d'empêcher complètement la transmission, y compris contre les deux variants qui dominent : Delta et Omicron.

Si les premières études disponibles semblent pointer vers des symptômes moins graves pour les gens infectés par Omicron, les experts veulent rester prudents. De plus sa circulation massive présente le risque de donner naissance à un variant contre lequel le monde serait mal armé mais aussi de faire imploser les hôpitaux aux personnels épuisés par deux ans de lutte contre le Covid-19.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifica