3 min de lecture Épidémie

Coronavirus : décès, crise économique... Le point sur la pandémie dans le monde

La pandémie de Covid-19 a tué 170.000 personnes à travers le monde depuis le mois de décembre. Elle provoque également une crise économique majeure.

La gare de Wuhan, en Chine, pendant l'épidémie de coronavirus
La gare de Wuhan, en Chine, pendant l'épidémie de coronavirus Crédit : STR / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
et AFP

Chaque jour, les gouvernements et les autorités sanitaires livrent des points sur les chiffres mis à jour de la pandémie de Covid-19, qui ce mardi 21 avril en est à 170.000 morts provoqués à travers la planète depuis son apparition au mois de décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles. 

Concernant le nombre de personnes contaminées, il est estimé à 2.483.846 cas répartis sur 193 pays. Les États-Unis demeurant le pays qui paie le plus lourd tribut avec 42.364 morts, devant l'Italie (24.114), l'Espagne (21.282), la France (20.265) et le Royaume-Uni (16.509).

En France, on estime qu'environ 6% des Français auront été infectés par le nouveau coronavirus d'ici le 11 mai, alors que 70% seraient nécessaires pour éviter une deuxième vague épidémique si les mesures étaient intégralement levées après cette date, selon l'Institut Pasteur. D'où la nécessité d'un déconfinement progressif.

Le retour à l'école pourrait notamment être étalé sur trois semaines, par niveaux de classe, tandis que l'Assemblée nationale permettra à partir de la semaine prochaine à 75 députés de revenir siéger.

La Chine se défend, Trump ferme les frontières, l'Italie prépare l'après

À lire aussi
Un malade dans un hôpital (illustration) épidémie
Coronavirus : des élus de la Loire réclament l'assistance sanitaire de l'armée

Par ailleurs, les conséquences économiques de la pandémie continuent de frapper durement, notamment le cours du baril de pétrole qui a dégringolé. La Bourse saoudienne et celles des autres pays du Golfe ont ouvert en baisse mardi, au lendemain de l'effondrement des prix du pétrole américain, passé à des niveaux historiquement bas en raison de la saturation des stocks et du ralentissement de la demande.

Une crise économique à laquelle les Américains ont décidé de répondre par une suspension de l'immigration. Face à "l'ennemi invisible" du coronavirus, Donald Trump a annoncé vouloir "suspendre temporairement" par un décret l'immigration aux États-Unis pour "protéger les emplois" des Américains et l'économie du pays. Le président américain n'a donné aucun détail sur la manière dont il entendait appliquer cette mesure.

D'un point de vue diplomatique et à la suite des violentes critiques et des soupçons d'opacité dont elle aurait fait preuve, la Chine se défend. Elle assure qu'elle a été transparente dans son combat contre le coronavirus, au lendemain d'un appel de la chancelière allemande Angela Merkel à faire la lumière sur l'origine de la pandémie.

En Italie, le Premier ministre Giuseppe Conte détaillera "avant la fin de cette semaine" les mesures que le pays prendra pour assouplir les restrictions. "J'aimerais pouvoir dire rouvrons tout, tout de suite", écrit Giuseppe Conte sur son compte Facebook, "mais une telle décision serait irresponsable".

Plusieurs festivités annulées ou interdites

Sur le plan des manifestations culturelles, les annulations continuent de se succéder, comme la Fête de la bière de Munich prévue cette année du 19 septembre au 4 octobre, annulée en raison des risques liés à l'épidémie. Plus de 6 millions de visiteurs y étaient attendus, dont un tiers venant de l'étranger et d'Asie en particulier.

En Espagne aussi, on renonce à une feria. La ville espagnole de Pampelune a annoncé qu'elle annulait, pour cause de pandémie, ses célèbres fêtes de la San Fermin, dont les lâchers de taureaux attirent habituellement des dizaines de milliers de touristes.

Par ailleurs, la vente à la sauvette de muguet le 1er mai en France sera "totalement interdite" et les fleuristes n'ouvriront pas non plus. On pourra trouver du muguet dans certains magasins vendant des produits jugés essentiels, comme des boulangeries.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Coronavirus Confinement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants