2 min de lecture États-Unis

Coronavirus : Trump annonce la "suspension temporaire" de l'immigration

Le président américain a annoncé la fermeture des frontières pour tous ceux qui ne sont pas citoyens ou résidents américains.

Donald Trump le 2 mars 2020
Donald Trump le 2 mars 2020 Crédit : NICHOLAS KAMM / AFP
Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière
et Philippe Corbé

Le président américain Donald Trump a annoncé lundi 20 avril qu'il allait "suspendre temporairement" l'immigration aux États-Unis pour "protéger les emplois" des Américains face à la crise économique provoquée par le coronavirus.

"À la lumière de l'attaque de l'Ennemi Invisible, et face à la nécessité de protéger les emplois de nos 'GRANDS' citoyens américains, je vais signer un décret présidentiel pour suspendre temporairement l'immigration aux États-Unis", a tweeté Donald Trump.

Le coronavirus, qu'il qualifie d'"Ennemi invisible", a déjà tué plus de 42.000 personnes aux États-Unis, où 766.660 cas ont été enregistrés. Quelque 22 millions d'Américains ont également perdu leur travail en raison des conséquences économiques de l'épidémie.

Le président américain n'a en revanche donné aucun détail sur la manière dont il entendait appliquer cette décision et pour combien de temps.

Alors pourquoi annonce-t-il cela en pleine nuit ?

À lire aussi
Facebook est le premier réseau social mondial avec plus de 2 milliards d'utilisateurs États-Unis
Présidentielle américaine : Facebook peut-il encore influencer le scrutin cette année ?

Il avait dès le mois de janvier restreint les déplacements avec la Chine où le nouveau virus est apparu en décembre, avant d'interdire les voyages entre les États-Unis et la plupart des pays européens à la mi-mars.

Donald Trump s'est depuis montré impatient face aux efforts déployés pour lutter contre l'épidémie, semblant encourager les manifestants en colère contre les mesures adoptées dans certains États, et approuver la levée du confinement dans plusieurs régions du pays.

Le président américain, candidat à sa réélection, avait fait campagne sur des mesures visant à limiter l'immigration. Il a également déjà consacré une partie de son point presse sur le virus au mur à la frontière mexicaine. 

Au fond, l’élection est dans 197 jours, Donald Trump voit que ses sondages sont repartis à la baisse après avoir temporairement monté au début de la crise. Il sait qu’il ne va plus pouvoir baser sa campagne sur la croissance et l’emploi. Il semble alors ressortir sa stratégie de 2016 basée sur la maîtrise de l’immigration et la fermeture des frontières. Il sait que son seul espoir, c’est d’électriser sa base

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Coronavirus Donald Trump
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants