3 min de lecture Brexit

Brexit : "Il faudrait dissoudre la classe politique britannique", dit Alba Ventura

ÉDITO - Ce 29 mars était la date théorique de sortie du Brexit mais aucun accord n'a été trouvé. "C'est un naufrage" pour Alba Ventura, "il faudrait dissoudre l'ensemble de la classe politique britannique".

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura iTunes RSS
>
Brexit : "Il faudrait dissoudre la classe politique britannique", dit Alba Ventura Crédit Image : AFP / PRU | Crédit Média : La rédaction de RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura édité par Cassandre Jeannin

Nous sommes le 29 mars, date théorique du Brexit. "Théorique" parce que la date n'est toujours pas fixée. La classe politique britannique est incapable de se mettre d'accord, les votes se multiplient et cette semaine, Theresa May a même promis de démissionner si son accord était adopté.

Ils sont bizarres ces Anglais. La première ministre britannique met sa tête dans la balance si son accord est voté. En général on met sa tête dans la balance quand on échoue, quand ça ne marche pas, non ? Rien n’avance, rien ne marche. C’est un naufrage. Comme le dit le journaliste anglais Alex Taylor, "le Brexit ressemble de plus en plus à un poème de Lewis Carroll déclamé par Mr Bean sur le générique de Benny Hill".

Mercredi 27 mars au Parlement, huit motions sur l’accord de retrait ont été rejetées. Ça a donné à peu près ça : 

À lire aussi
La reine Elziabeth II, le 17 juillet 2019, lors d'une exposition à Buckingham Palace pour les 200 ans de la naissance de son aïeule la reine Victoria Royaume-Uni
Brexit : Elizabeth II est-elle sortie de sa réserve pour tacler la classe politique ?

- "Voulez-vous que le Royaume-Uni quitte l’Union européenne sans accord ?" 
- "NO" 
- "Voulez-vous alors que le Royaume-Uni reste dans l’Espace économique européen ? Donc dans le marché unique ?"
- "NO" 
- "Ok. Et sinon, voulez-vous un référendum de confirmation de tout accord de divorce ?" 
- "NO"
- "Bon, voulez-vous annuler le Brexit ?" 
- "NO".

Et ainsi de suite. Et le pire, c’est qu’ils vont revoter ce vendredi 29 mars, sans avoir la garantie de trouver un accord, tellement ils sont divisés.

Le problème est-il leur division ou leur incompétence ?

Les deux. Au parlement britannique depuis les dernières législatives, personne n’a la majorité donc cela complique tout. Par exemple, Theresa May est obligée de s’allier avec les ultra-conservateurs d’Irlande du Nord, sauf que là, ils ne veulent pas de son accord de retrait. Par ailleurs au sein même des partis vous avez des députés qui s’opposent, dans un même camp : certains sont pour une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, d’autres sont contre.

Et "last but not least", vous avez une autre catégorie de députés, ceux qui sont pro-Brexit et qui veulent voter le deal. Alors qu’on pourrait penser que des députés qui veulent sortir refusent tout accord, et bien non.

La faute à qui ?

Tout cela ne serait pas arrivé sans cette classe politique qui a atteint le summum de la nullité. À commencer par David Cameron l’ancien Premier ministre, le plus lamentable d’entre tous, qui a joué un coup politique. Il avait besoin de se relancer, il s’est dit qu’avec un référendum sur le Brexit, il tenait sa réélection.

Jéremy Corbyn, le Mélenchon britannique, n’a pas été bien brillant non plus, incapable de pousser l’idée d’un deuxième référendum pour inverser le cours de l’histoire. Quant à Boris Johnson, ancien ministre des affaires étrangères, ancien maire de Londres, partisan d’un Brexit dur, sans accord dont tous les faits et gestes n’ont trahi que son envie de prendre la place de Theresa May, qui aurait d’ailleurs dû démissionner il y a six mois déjà au moins.

Tous ces gens là ont emmené leur pays dans le mur. 

Que faudrait-il faire ?

Il faudrait dissoudre l’ensemble de la classe politique britannique. On se plaint souvent de nos responsables politiques en France mais, dans cette affaire là, me vient à l’esprit ce proverbe : "Quand on se regarde, on se désole. Quand on se compare on se console".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Brexit Theresa May Angleterre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797316622
Brexit : "Il faudrait dissoudre la classe politique britannique", dit Alba Ventura
Brexit : "Il faudrait dissoudre la classe politique britannique", dit Alba Ventura
ÉDITO - Ce 29 mars était la date théorique de sortie du Brexit mais aucun accord n'a été trouvé. "C'est un naufrage" pour Alba Ventura, "il faudrait dissoudre l'ensemble de la classe politique britannique".
https://www.rtl.fr/actu/international/brexit-il-faudrait-dissoudre-la-classe-politique-britannique-dit-alba-ventura-7797316622
2019-03-29 08:34:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/zg2xI4CTxe0V4ef_IeUfgg/330v220-2/online/image/2019/0312/7797191671_theresa-may-face-aux-deputes-britanniques-lors-d-un-vote-sur-le-brexit-le-12-mars-2019.jpg