2 min de lecture Royaume-Uni

Attaque à Londres : ce que l'on sait de l'acte "terroriste"

Une attaque qualifiée de "nature islamiste" par la police est survenue à Londres ce dimanche 2 février. L'assaillant, qui a blessé trois personnes, a été abattu. Condamné pour délits terroristes, il venait de sortir de prison, selon plusieurs médias britanniques.

Une voiture de police sur Streatham High Road à Londres après l'attaque le 2 février 2020
Une voiture de police sur Streatham High Road à Londres après l'attaque le 2 février 2020 Crédit : ISABEL INFANTES / AFP
Micro RTL générique
Marie Moley édité par Cassandre Jeannin

Une attaque au couteau s'est déroulée ce dimanche 2 février après-midi à Londres. Selon plusieurs médias britanniques, trois personnes ont été poignardées et blessées. Le pronostic vital de l'une d'entre elle serait engagéL'assaillant a été abattu par la police peu avant 14 heures. Selon plusieurs médias britanniques, il avait été condamné pour délits terroristes et venait de sortir de prison.

Un commerçant qui se trouvait sans sa boutique à quelques mètres de la scène a raconté la scène à Sky News : "J'ai vu un homme courir dans la rue avec derrière lui deux ou trois policiers en civil mais armés qui le poursuivaient en criant 'Stop ! Stop !'. Il ne s'arrêtait pas alors ils lui ont tiré dessus trois fois".

S'approchant de l'individu au sol avant de rapidement reculer, les policiers ont demandé à tout le monde de s'éloigner. Selon le témoignage du commerçant, ils auraient demandé aux personnes présentes de s'éloigner car l'individu détenait une ceinture d'explosifs. 

En effet, l'auteur portait "un engin attaché au corps", a relevé la Metropolitan police mais "il a été rapidement établi qu'il s'agissait d'un faux". "L'incident a été rapidement déclaré de nature terroriste et nous pensons qu'il est de nature islamiste", a précisé la même source dans un communiqué publié dans la soirée. 

Alors que des questions avaient surgi sur la rapidité inhabituelle de la police à qualifier ainsi les faits, la police a expliqué que des agents de son unité antiterroriste se trouvaient sur place "dans le cadre d'une opération préventive", suggérant que l'assaillant était surveillé comme l'ont affirmé des médias britanniques. À la télévision britannique, la députée de la circonscription Bell Ribeiro-Addy a précisé que "la police surveillait (l'assaillant) depuis un certain temps".

À lire aussi
L'archevêque de Canterbury, Justin Welby, primat de l'Eglise d'Angleterre Royaume-Uni
Royaume-Uni : le chef de l'Église anglicane veut revoir la représentation de Jésus

Sur Twitter, le Premier ministre Boris Johnson a remercié les services de secours, ajoutant que ses pensées allaient aux "blessés et à tous ceux qui ont été affectés". "Les terroristes cherchent à nous diviser et à détruire notre mode de vie. À Londres, nous ne les laisserons jamais y parvenir", a également réagi le maire de Londres Sadiq Khan dans un communiqué.

Fin novembre, une attaque au couteau avait fait deux morts à London Bridge, un pont du centre-ville, avant que l'assaillant, qui portait lui aussi un gilet explosif factice, ne soit abattu par la police. Elle avait conduit le gouvernement conservateur à alourdir les peines pour les auteurs d'actes terroristes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Royaume-Uni Terrorisme Londres
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants