2 min de lecture Maison

Travaux d'assainissement : le calvaire de Nathalie dès que la pluie se met à tomber

Nathalie est passée par un terrassier pour l’installation d’un système d’assainissement aux normes. Six mois après, c’est le début des ennuis. Les toilettes sont bouchées, plus rien ne s’évacue...

Julien Courbet Ça peut vous arriver Julien Courbet iTunes RSS
>
Travaux d'assainissement : le calvaire de Nathalie Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
ca peut vous arriver - julien courbet
Julien Courbet

Julien Courbet et son équipe reviennent ce lundi 29 juin sur le cas de Nathalie, qui vit dans le Vaucluse et qui a un gros souci d'assainissement. En avril 2019, notre auditrice a fait l’acquisition d’une maison. Comme le bien date des années 1980, elle se trouve dans l’obligation de mettre son système d’assainissement aux normes.


Pour cela, elle engage un terrassier et paie 8.250 euros. L’homme s’occupe des travaux au printemps 2019. Tout semble nickel. L’organisme compétent valide même officiellement l’installation. Pourtant, six mois plus tard, d’importantes pluies s’abattent dans sa région. Et, pour Nathalie, c’est le début des ennuis. Bouchons au niveau des toilettes, évacuations impossibles, affaissement des terres autour de la fosse septique… Tout laisse penser que l’installation présente de graves défaillances.

A tel point que, dès qu’il pleut, Nathalie n'a d’autre choix que de faire ses besoins à l’extérieur et ne peut plus prendre de douche. Quant à la fosse septique, il faut la vider une fois par mois. Alerté, le terrassier vient constater le 30 novembre, mais, au lieu de remettre en cause son travail, il rejette la responsabilité sur les intempéries. Dans la foulée, le professionnel se braque.

Dès lors, impossible de le faire revenir ou même de le convaincre de faire une déclaration à son assurance. Aujourd’hui, Nathalie se sent prise au piège, d’autant qu’un autre terrassier lui indique qu’il faut tout reprendre à zéro et que le coût d'une remise en état serait de 10.208 euros. Dans l'émission du 2 mars, Julien Courbet avait eu en ligne le directeur de cabinet de la Communauté d’Agglomération des Communes qui reconnaissait une défaillance de la Spanc (qui a validé l’installation alors que tout était déjà rebouché) et s’engageait à tout faire pour aider Nathalie. 

À lire aussi
Julien Courbet Julien Courbet
Immobilier : il risque la rue car la maison qu'il vient d'acheter est inhabitable

Laissez votre message sur rtl.fr, au 3210 ou sur la page Facebook de l'émission.
Si vous nous écrivez, n'envoyez jamais vos originaux !
Si vous voulez témoigner ou soumettre votre cas : le facebook de CPVA ou laissez un message sur rtl.fr

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Maison Immobilier Julien Courbet
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants