1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Supermarchés : le vrac est-il vraiment économique ?
2 min de lecture

Supermarchés : le vrac est-il vraiment économique ?

Depuis quelques années, les rayons de produits vendus en vrac se développent dans les supermarchés. Mais peut-on faire de vraies économies dans ces rayons ? Olivier Dauvers, spécialiste de la grande distribution vous répond.

Des pâtes dans un rayon de supermarché en France (illustration)
Des pâtes dans un rayon de supermarché en France (illustration)
Crédit : GEORGES GOBET / AFP
INFO CONSO - Le vrac est-il réellement économique ?
00:04:13
Laureline Chatriot

Le vrac est habituellement une pratique que l'on retrouve dans les épiceries fines ou les magasins spécialisés. Pourtant, les rayons de ce type émergent de plus en plus dans tous les supermarchés. Tendance ou réel changement de consommation ? Le vrac n'est pas encore habituel pour beaucoup de Français, regroupant moins d'1% de consommateurs réguliers.

Si le vrac reste un marché de niche dans le secteur de la grande distribution (seulement 0,75% du marché), une loi a récemment été votée pour obliger, d'ici 2030, tous les supermarchés à réserver un quart de leur surface au vrac. Les silos ou tamis, ces réservoirs contenant les produits en vrac vont donc devenir des incontournables des grandes surfaces.

L'argument principal des magasins est la réduction et la limitation des emballages. Et le vrac n'est pas seulement intéressant sur le plan écologique. Pour les grandes enseignes, c'est aussi la possibilité de réaliser des marges plus intéressantes : "Pour des produits comme les pâtes ou le riz, cela est plus avantageux pour les distributeurs", explique Olivier Dauvers dans l'émission Ça peut vous arriver. "Le vrac permet de sélectionner des marques inconnues, moins compétitives niveau prix, à l'inverse des marques comme Lustucru, plus chères à l'achat."

Le vrac c'est moins de gâchis donc plus d'économies

Réservé aux produits secs, le vrac a l'avantage de laisser libre choix de la quantité au consommateur : "C'est très pratique pour ceux qui ont des petits besoins. C'est un bon moyen de faire des économies car les gens achètent la 'juste dose' !" souligne Olivier Dauvers.

À écouter aussi

"Le problème qu'il peut se poser avec le vrac, c'est que les produits sont labellisés "premium" ou bio", note le spécialiste au micro de Julien Courbet. "Or, ce type d'aliment est à la base toujours vendus plus chers."  

Le vrac peut aussi à terme s'avérer plus économique pour une raison simplement écologique : "Il faut imaginer qu'on pourra être pénalisé sur des produits avec emballage, que l'on paiera plus cher, car il faudra prendre en compte le prix du recyclage !" suppose le chroniqueur. 

Pour retrouver toutes les Infos conso de l'émission, abonnez-vous au podcast Ça peut vous arriver. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.