1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Alimentation : peut-on se fier au Nutri-Score ?
2 min de lecture

Alimentation : peut-on se fier au Nutri-Score ?

Outil développé par l'Agence Nationale de Santé Publique, le Nutri-Score attribue une note aux aliments transformés dans les supermarchés.

Le Nutri-score dans un rayon de supermarché.
Le Nutri-score dans un rayon de supermarché.
Crédit : LAURIE DIEFFEMBACQ / BELGA / AFP
L'INFO CONSO - Alimentation : doit-on vraiment se fier aux nutriscores ?
00:03:48
Laureline Chatriot

Depuis 2017 en France, le Nutri-Score est présent sur certains emballages dans les rayons des supermarchés. Noté de A à E, sur la base des apports nutritionnels, cet outil donne des bons points aux produits riches en fibres, protéines et minéraux et est plus sévère s'il y a trop de graisse, de sucre ou de sel. 

Plébiscité par la communauté scientifique, les associations de consommateurs et l'Organisation Mondiale de la Santé, le Nutri-Score se positionne comme une aide, à titre informatif, pour comparer des produits de la même catégorie. Pourtant, il est parfois accusé de stigmatiser certains produits du terroir. 

C'est ce que lui reproche notamment la Confédération du roquefort, jugeant injuste que certains produits comme le fromage est un Nutri-Score bas, au détriment des producteurs. Cette bataille du "roquefort contre le Nutri-Score" a même fait l'objet d'une tribune, signée par 22 parlementaires, en mai dernier.

Le Nutri-Score est-il stigmatisant pour des produits ?

"Le Nutri-Score ne pénalise pas à proprement parlé les producteurs" précise Charlotte Méritan dans sa chronique Info Conso, dans RTL Petit Matin. Selon une enquête d'UFC-Que choisir, sur 588 produits de producteurs testés, seul 13% obtenaient la note "E". Le Nutri-Score n'a donc pas vocation à pénaliser certains produits, en orientant le choix des acheteurs. 

À lire aussi

Cependant, cela ne prend pas en compte le niveau d'additif ou le niveau de transformation des produits. Il est donc toujours bon de retourner l'emballage pour regarder les ingrédients. Car plus la liste d'ingrédients est courte, mieux c'est, indépendamment du Nutri-Score présenté. Roquefort ou Nutri-Score, les deux ne sont donc pas incompatibles, tant que l'on sait lire les emballages.

Mais, le Nutri-Score n'est pas présent sur toutes les étiquettes, comme il n'est pas encore obligatoire, de nombreux industriels comme Coca-Cola ou Lactalis refusent toujours de l'afficher. Heureusement, des applications mobiles comme Open Food FactsScanUp ou encore Yuka, permettent de connaître le nutri-score des aliments, même lorsqu'ils ne sont pas affichés sur l'emballage.

Pour retrouver toutes les Infos conso de Charlotte Méritan pendant le mois d'août, abonnez-vous au podcast Ça peut vous arriver. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire