2 min de lecture Rhône-Alpes

Les infos de 6h - Covid-19 à Grenoble : les restaurateurs et barmen très inquiets

Lille, Grenoble, Saint-Étienne et Lyon sont en zone d'alerte maximale depuis jeudi 8 octobre. De nouvelles règles sanitaires s'imposent aux restaurants alors que les bars doivent fermer.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 6h - Grenoble : fermeture des bars et des nouvelles règles pour les restaurants Crédit Image : duha127 / Getty Images | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Serge Pueyo édité par Florise Vaubien

Quatre nouvelles métropoles ont basculé, jeudi 8 octobre, en zone d'alerte maximale. Il s'agit de Lille, Grenoble, Saint-Étienne et de Lyon. Pourtant, à Lyon, certains spécialistes semblaient encore confiants quant à l'amélioration de la situation sanitaire.

De nouvelles restrictions, à commencer par la fermeture des bars, entreront en vigueur dès samedi 10 octobre et jusqu'à nouvel ordre. Des nouvelles règles sont également appliquées dans les restaurants. Comme à Marseille et à Paris, ces consignes sanitaires sont accueillies avec beaucoup d'inquiétudes par les professionnels. 

À Grenoble, où 18 patients étaient en réanimation à l’hôpital, jeudi 8 octobre, les gérants de bar et de restaurant sont touchés de plein fouet par les restrictions mises en place pour lutter contre l'épidémie de coronavirus. 

Flore tient plusieurs restaurants et redoute la limitation de clients par table. "On avait souvent des groupes de 15 ou 20 clients, donc passer à six clients par table va être catastrophique", explique la gérante. "Il va falloir réduire nos équipes à des équipes microscopiques pour ne pas fermer", poursuit-elle, précisant "qu’il y a un seuil limite pour être viable qui ne va plus être possible".  

À lire aussi
Coronavirus France
Non, l'Institut Pasteur n'est pas "empêché" de développer un médicament anti-Covid

Martine, tient le bar "Le Bien-être", et devra fermer ses portes samedi. "On va subir comme d’habitude : les grandes surfaces restent ouvertes, les bus et les tramways sont blindés, mais nous, on doit fermer, c’est stupide", juge la propriétaire. "Je suis déçue : on nous prend pour des imbéciles", poursuit-elle, ajoutant qu’en deux mois de fermeture, elle n’a pas touché "un centime". 

À écouter également dans ce journal

Sophie Pétronin - L'humanitaire Sophie Pétronin était la dernière otage française encore retenue dans le monde. Enlevée au Mali en décembre 2016, le soir de Noël, elle a aujourd'hui 75 ans. Elle a été libérée dans la nuit de jeudi à vendredi 9 octobre. 

Transports - Malgré des petits prix et une envie de voyager après des semaines de confinement, les Français n'ont semble-t-il toujours pas repris le chemin des gares. Faute de voyageurs, la SNCF s'apprête à supprimer des trains.

Policiers agressés - Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a qualifié l'agression, survenue mercredi 7 octobre, de deux policiers à Herblay dans le Val d'Oise de "massacre". L'un d'entre eux se bat toujours pour rester en vie. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rhône-Alpes Isère Bar
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants