1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Covid-19 : pourquoi les bars ferment, mais pas les transports en commun ?
1 min de lecture

Covid-19 : pourquoi les bars ferment, mais pas les transports en commun ?

Olivier Véran est revenu, ce jeudi, sur la fermeture des bars dans les zones où l'épidémie de coronavirus l'exige.

Des Parisiens masqueés, dans le métro (illustration)
Des Parisiens masqueés, dans le métro (illustration)
Crédit : Philippe LOPEZ / AFP
Maeliss Innocenti

La fermeture des bars et des restaurants dans les zones d'alerte maximale a mis en colère les professionnels du secteur mais aussi les consommateurs, qui ne comprennent pas forcément cette mesure. Surtout que les transports en commun, eux, ne souffrent d'aucune restriction. Le ministre de la Santé Olivier Véran a tenté d'expliquer pourquoi, ce jeudi 8 octobre, lors de son point hebdomadaire.

Pour Olivier Véran, les transports en commun sont "le moyen d'aller au travail". "Les transports sont indispensables pour la vie économique et sociale de notre pays", a-t-il ajouté. Mais il concède : "Le risque zéro ne peut pas exister. La réduction des risques ça veut dire, sans supprimer les transports, faire en sorte qu'en respectant les gestes barrières, en ayant les mains propres, on prend les transports en commun."

La situation des bars, en revanche, "pose plus de difficultés". "Les études montrent que les bars sont des lieux de contamination et ce sont les malades dans les hôpitaux dans trois semaines. Il y a des situations qui posent plus de risques", conclut-il.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/